Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 octobre 2013

Fotos de conf

En allant ici, vous trouverez les photos rises lors de ma première conférence de l'été. J'ai même eu droit à ma photo, au moment où j'ai posé une question à un intervenant hongrois (qui disait tout l'inverse de ce que j'avais dit dans mon mémoire, le vilain).

vendredi, 14 septembre 2012

Maeva

J'ai rencontré Maeva un peu par hasard.

Je lui ai demandé : "Tu fais quoi dans la vie ?" Elle m'a dit : "Je fais des films." Je lui ai demandé : "Et tu arrives à gagner ta vie avec ca ?" Elle m'a dit : "Ha ha ha."

Quand j'ai rencontré Maeva autour d'une bière, elle sortait tout droit du festival de Rotterdam où elle venait de présenter son court-métrage : "Domicile".

J'ai eu la chance de pouvoir voir Domicile et je suis emballée par la demoiselle, son travail, son courage à se battre pour rassembler les quelques sous que lui demandent ses productions, à convaincre des sponsors, à emballer des acteurs pour ses projets.

Maeva veut se lancer dans un court-métrage de 20mn.
Pour cela, elle a besoin de rassembler trois mille euros, pour assurer le "minimum vital à la conception du film".Bref, elle aurait besoin que pas mal de monde apporte quelques euros à son projet.

Elle a décidé de placer le projet sur "touscoprod". Cela permet à qui le souhaite d'apporter un peu d'argent au projet en ayant la garantie que l'argent ne sera débité que si les trois mille euro sont effectivement atteinds à la fin du mois.
Si le projet voit le jour (ce que je lui souhaite de tout coeur), chaque personne ayant participé recevra une contrepartie à la mesure de l'apport. Un accès au film en streaming à partir de 10€, un DVD à partir de 25€, etc...

Pour ma part, j'ai apporté mon petit soutien. Et évidemment je fais passer le message. D'autant que la date fatidique approche.
Allez donc au moins jeter un coup d'oeil ici !

mercredi, 10 novembre 2010

Séance d'entraînement

Les photos promises se sont faites attendre, non ?
C'est que j'ai passé DEUX SEMAINES ENTIÈRES sans aller au taekwon-do. Tsss tss tss...
Un mardi je déménageais, un samedi j'avais un week-end scout, un mardi j'étais malade, et un samedi j'étais à Strasbourg.

Retour enfin au cours d'Arthur (dans une nouvelle salle, avec des nouveaux nouveaux, pour une nouvelle année universitaire). Arthur, c'est mon prof, et en même temps un super pote, et c'est le thème de la photo d'aujourd'hui.
Voilà donc Arthur, en dobok (il a pas l'air heureux de vivre, mais ca, c'est lié à la double personnalité d'Arthur: incapable d'arrêter de rigoler cinq minutes dans la vie et super méga sérieux dès que le cours de taekwon-do commence ; là, on était en cours, vous aurez compris).

 

02.JPG

 

samedi, 09 octobre 2010

Une bonne/ une mauvaise nouvelle

Mercredi dernier, j'avais une bonne nouvelle à vous annoncer.
J'avais déjà tapé le texte, et c'est en me connectant sur internet pour l'envoyer que j'ai fait un détour dans ma boîte mails.

J'y ai appris le décés d'un ancien ami de mes années de lycée et de prépa.

Quentin, moi aussi, j'ai une pensée pour toi.

Alors vous ne m'en voudrez pas, mais la bonne nouvelle, je vous l'apprendrai plus tard.
Maintenant, je n'ai pas le coeur à ca...

vendredi, 06 novembre 2009

Myrtille dans La Vie

Comme tout le monde a décidé de me voler la vedette en ce moment, Myrtille a droit à être citée plein de fois dans un article de La Vie.
L'article porte sur un projet qui a eu lieu le week-end dernier, qu'elle avait pas mal monté sur pied de ses petites mains, auquel ont participé mes scouts, des connaissances scoutes communes (et j'ai aussi moi-même filé quelques coups de main pour la partie allemande dans la préparation, mais j'avoue à ma grande honte que j'ai pas été un super soutien cette fois-ci - sorry sorry ma Myrtille adorée).

Je vous laisse deviner comme des grands quel vrai prénom se cache sous le surnom de Myrtille.

jeudi, 05 novembre 2009

Evidemment

Evidemment, moi je suis toute contente avec mon livre sur Berlin et tout, et faut qu'on vienne me voler la vedette.

Pfff. C'te famille, j'vous jure.

Bon, allez quand même la voir, ma filleule. Elle se trouve ici, en bas de la page 20.

Nan, mais c'est bon, quoi. Moi aussi si j'avais été photogénique y'aurait eu ma photo dans tous les magazines. Pas la peine d'en faire toute une histoire, hein.

(moi ? jalouse ? meuh non voyons...)

mercredi, 11 février 2009

Un bébé !

Loïc est papa !!!!!

Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh !!!
Je suis toute surexcitée !

vendredi, 03 octobre 2008

Coïncidences

Il s'est passé quelque chose d'assez marrant : un certain Bob a contacté Chtef-Chtef pour devenir chef dans notre groupe.
Naturellement, nous sommes ravis de l'accueillir, mais la blague, c'est que Bob est français et vient... de Toulouse.

De quoi, de qui, mais BOB ???
Hurlement de la Lodi complètement hystérique (par e-mail ça donne : "GEILOOOOOOOOOOO !!!").

Un peu que je le connais Bob, nous avons été chefs ensemble lors de mon dernier camp avec les guides de Toulouse. Un super petit gars, qui faisait son stage BAFA pratique sous ma tutelle (j'aime bien préciser, ça me donne vachement d'importance).
Ca pour une coïncidence...

Nous nous sommes retrouvés pour boire une bière.
Bob est tombée des nues en me voyant. Il s'attendait bien sûr à tout sauf à me revoir ici, justement dans son groupe.

Une sacrément bonne soirée (où on a commencé à monter des plans sur la comète... tout à fait normal, on a l'habitude).

Sinon y'a une autre coïncidence qui arrive, justement ce week-end y'aura Yoda à Berlin ! C'est fou ça.
Bon, ok, ça n'a RIEN d'une coïncidence.

dimanche, 03 août 2008

La communauté

Cet après-midi, forte de mon succès d'hier, j'ai pu pour la deuxième fois aller à l'office du dimanche de... ceux que j'appelarai un peu au hasard la Communauté.
J'y étais allée en avril, trois jours après avoir rencontré pour la première fois soeur Esther. J'en reparlerai.

Depuis avril, ça fait un moment et je n'en ai pas encore parlé.
Mais pour en parler, il faut les présenter.
Et c'est là le problème.

Qui sont ces gens ?

Jeudi dernier, dans une discussion avec un musulman qui passait par là pendant la lecture biblique, j'ai réussi à exprimer en peu de mots et sans trop m'écarter de la vérité.
Ils composent une communauté de chrétiens, non pas de catholiques, ni de protestants, ni même une communauté oeucuménique. Cette communauté ne croit pas aux religions et se déclare chrétienne, prenant exemple sur la première communauté chrétienne des apôtres.
Pour ma part, je les trouve quand même très impreignés de protestantisme. Sans doute une question de culture. Tous sont frères et soeurs, et l'office du dimanche est une sorte de prédication tenue par celui qu'ils appellent "notre fère plus âgé". Il n'est pas vraiment plus âgé que les plus âgés, d'ailleurs. Mais c'est ainsi.
Tout au long de la semaine s'organisent un peu partout dans Berlin des prières du soir et des lectures bibliques, dirigées qui par un frère, qui par une soeur. A la FU, il s'agit de frère Bobby.

Leur cheval de bataille semble être l'évangélisation.
La moyenne d'âge est elle-même plutôt faible, la plupart sont des étudiants, qui évangélisent dans les universités et les résidences universitaires.

Ils n'apprécieraient certainement pas de lire mon explication. C'est une des choses qui m'ont donné le plus de mal, au commencement, même rebutée, leur refus absolu de se définir, de se donner la moindre orientation.
"Nous sommes croyants. Nous suivons l'appel de Dieu et les Evangiles.
- Mais vous êtes surtout actifs dans l'évangélisation, non ?
- Dans la Bible, Jésus a envoyé ses disciples pour évangéliser. C'est le devoir du croyant. Ne désires-tu pas vivre sur le chemin du Christ, soeur Lodi ?
- Ben oui... mais..."
La discussion est difficile avec eux. Aucune discussion, la plus anodine soit-elle (sur l'université, la recette des crèpes de ma maman...) qui ne se transforme en louange ou prière pour Dieu entre les mains duquel il faut remettre nos vies et qui nous apportera la paix du coeur et nous aidera à réussir nos exams. C'est un peu déstabilisant. Pas seulement parce que je n'ai pas l'habitude de parler de Dieu tout le temps, et que je me trouve assez vite à court d'idées. Mais aussi parce que je me sens mal à l'aise, me demandant si je ne suis qu'une ignoble mécréante qui ne voit que son nombril insignifiant alors que Dieu devrait être au-dessus de tout dans notre vie... ou si c'est de leur côté que quelque chose cloche.

Il n'y a pas que cela qui me dérange chez eux.
L'évangélisation, ça n'a jamais été mon truc. Je suis plutôt orientée sur le développement religieux des enfants. Ou alors l'humanitaire.
Mais à vrai dire, cette question a surtout été un problème dans les premiers temps, maintenant, ça ne me dérange plus.

Quelque chose me dérange bien plus, c'est leur façon de prier.
Prier est pour moi une discussion avec Dieu, dans le plus profond de mon coeur. Dans le silence.
Eux prient fort. Très fort. Ils hurlent. Souvent, chacun prend la parole à tour de rôle, et supplie Dieu, pleure, crie, puis rend grace, hurle de joie, rit, repleure, c'est un vrai show. Une fois, ors d'une prière le samedi soir, nous avons été invité à prier chacun pour soi pendant une demi-heure. Chacun pour soi, chez eux, ça veut dire que tout le monde hurle et pleure dans son coin et en même temps. La salle était pleine à craquer, au moins une trentaine de personnes. C'était assez insupportable.
Je ne peux pas prier ainsi. J'ai pris une feuille de papier et un stylo, et j'ai écrit ma prière. C'était le seul moyen qui me restait pour rentrer en moi-même.

lundi, 07 juillet 2008

Soirée Saionara

Ca y est, les gens s'en vont...

C'est tellement triste. Enfin, à vrai dire on a pas beaucoup pleuré ce soir, c'était plutôt assez rigolo.

Soirée d'adieux donc pour mes amies Manikova et Yuki, la russe et la japonaise. Notre quatrième comparse, So, lui aussi japonais, est aussi de la partie. J'ai supplié Yuki de m'apprendre comment faire du bon riz pour les sushi, et voilà comment cette super soirée d'adieux japonaise s'est organisée.

Jap-groupe.jpg

(pourquoi je suis toujours toute rouge sur les photos ???)

So venait pour la première fois chez moi. Il rentre dans ma chambre, regarde autour de lui, me montre mon poster :
"Oh, c'est Renaud Séchan, non ?"

o0 

Là, j'avoue... je m'y attendais pas. La soirée s'annonçait encore meilleure que prévue dit donc ! 

Mais bon, ça a commencé avec les sushis, avec Yuki aux commandes...

Jap-cuisine.jpg

... et tout le monde y a mis du sien.

Jap-table.jpg

Je crois qu'on avait une sacrée quantité de sushi !
En plus de ça, la soupe miso hyophilisée de Yuki, et plein de trucs à grignoter dont je connais pas les noms, du thé pour faire descendre tout ça, et on long délire interminable de chansons japonaises (merci youtube). Yuki était une fan de Paradise kiss et toutes les deux nous avons hurlé sur Lonely in gorgeous (alors qu'elle me racontait qu'elle connaissait pas Tommy February... pfff, n'importe quoi). Je leur ai fait voir les dernières nées dans la pop-pourrie japonaise (Milky Way, Anataboshi (merci nolife)), nous avons discuté mangas et animés, et kawaiii et X-Japan (So est fan).

En dessert, nous avons mangé ce dessert particulier du 7 juillet (avec un jour d'avance, mais tant pis).
Malheureusement, le nom m'a échapé. C'était très bon, une sorte de gelée (j'avais l'impression de manger mon savon jelly de Lush), juste un peu sucré, un goût très particulier. 

Après le repas, So a pris la guitare et a entamé du Renaud.

Jap-So.jpg

Par Bog ! Un japonais est dans ma cuisine et chante Renaud.
je n'arrive même pas à y croire.

Nous avons chanté en faisant la vaisselle (enfin, Yuki a fait la vaisselle... sont trop bien élevés ces japonais...), France Gall (incroyable, il connaissait les paroles presque aussi bien que moi !), Nena, Die Ärtze, Die Prinzen. J'ai fait du dodle-dodle-di (enfin du machin tyrolien quoi) sur du japonais (oui, je suis une grande chanteuse de dodle-dodle-di méconnue).

E nfin il a fallu se séparer au bout d'un moment quand même.
Je garde en souvenir de ce grand (dernier) soir des tas de trucs bizarres dans ma cuisine...

IMG_0858.jpg