Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 05 février 2014

Le progrès technique est un acteur extraordinaire, ne serait-ce que les économies d'énergie qui vont être un acteur extraordianire de l'environnement. [...] [Le progrès technique] est plus la solution que le problème. Nettement plus la solution que le ...

Jacques Attali :

Le progrès technique est un acteur extraordinaire, ne serait-ce que les économies d'énergie qui vont être un acteur extraordianire de l'environnement.
[...] [Le progrès technique] est plus la solution que le problème. Nettement plus la solution que le problème puisqu'il s'oriente dans la bonne direction. Mais le vrai changement, il sera dans le comportement humain. Si demain matin, de facon volontaire (parce que je crainds qu'un jour ca n'arriva de facon totalitaire) l'Humanité était toute entière végétarienne, ce qui a mon avis sera vraiment le grand changement de comportement, eh bien une grande partie des problèmes du climat serait réglée, parce qu'on consommerait infiniment moins d'eau, que les émissions de méthane par les animaux auraient disparu. Et il vaut mieux chercher la solution dans le végétarianisme qui est un mode de vie extrèmement serein, paisible et positif que par des taxes diverses qui n'ont d'impact qu'à très court terme. Donc je pense qu'il faut regarder le problème dans cette dimension-là.

Source

Commentaires

Autant la citation précédente m'a intéressée, autant dès que j'ai lu "Jacques Attali", j'ai eu envie de fermer la page.
Je sais que tu n'as plus le référent culturel français mais pour moi, c'est un homme pas très sérieux qui défend quand même fort souvent des idées capitalistes au possible (là ça m'étonne pas qu'il finisse en critiquant les taxes...).

Écrit par : Winnie | samedi, 26 juillet 2014

Je veux bien que je ne connais pas plus que ça l'inscription politique d'Attali, mais je doute que la simple identité du locuteur soit une raison de ne pas écouter ce qu'il dit. Par exemple, le simple nom de Finkielkraut me file des boutons, ça ne l'empêche pas d'avoir parfois des arguments qui me perturbent.

(Après, y'a des gens comme Balkany qu'il vaut mieux ne pas du tout écouter tant leurs discours sont ineptes, c'est autre chose.)

Dans la discussion en question, j'étais assez d'accord avec l'un des autres intervenants qui reprochait à Attali d'avoir une rhétorique de la peur en menaçant immédiatement de l'instauration d'un régime totalitaire.

Ce que moi j'entendais chez Attali, c'était par contre qu'il arrivera peut-être (lui en est sûr) un jour où on n'aura plus le choix. Et où ceux qui disent "ah non, moi je mange que de la viande" seront bien obligé d'aller se nourrir avec autre chose.
Ça, c'est un scénario assez désagréable, qui ne ferait plaisir à personne, et à moi non plus.

Je veux bien qu'on ne soit pas allergique au mot "taxe" a priori, mais je pense qu'en matière d'écologisme, le protocole de Kyoto a bien montré que les sanctions économiques n'ont aucun impact (si il n'y a aucune prise de conscience sincère, ça va sans dire).
Il n'y a aucune raison d'accepter une logique où ceux qui ont de l'argent peuvent polluer et les autres non. Ça ne me paraît pas particulièrement une conviction de droite (encore que je suis nulle en politique, je l'avoue parfaitement).

Je vois aussi que les gens se braquent quand on impose les choses. Y'a qu'à voir les bonnets rouges. Et je ne te raconte même pas les réactions quand les Verts ont proposé d'instaurer un repas végétarien par semaine dans les cantines: des gens ont VRAIMENT parlé de totalitarisme écologiste.

En attendant, comme je ne vois pas très bien comment on est censé imposer aux gens de changer leur manière de penser, je n'ai aucune réponse à la question "qu'est-ce qu'on fait ?"
Si ce n'est que c'est exactement à cause de ces raisons que j'ai arrêté de manger de la viande. (Parce que je pense VRAIMENT que c'est une solution merveilleuse.)

Écrit par : Lodi | lundi, 18 août 2014

(Je suis ravie, ce genre de discussions était exactement le but du post.)

Écrit par : Lodi | lundi, 18 août 2014

Les commentaires sont fermés.