Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 décembre 2013

C'est lundi...

Qu'est-ce que j'ai lu les 4 dernières semaines ?

Albert Camus, fils d'Alger, Alain Vircondelet
Je suis un peu partagée sur cette biographie. D'un côté, c'était très intéressant puisque je n'avais pas vraiment de vue d'ensemble de Camus, ni de ses oeuvres, ni de sa vie, ni de sa pensée, plutôt des petits trucs attrappés par-ci par-là. J'étais d'autre part un peu au courant qu'il s'était crêpé le chignon avec Sartre sur la question algérienne, mais ca en restait là. De ce point de vue, j'ai beaucoup appris, et j'en suis ravie.
D'un autre côté, je crois que le "style Vircondelet" m'a parfois un peu agacée dans la lecture. D'une part parce qu'il a un peu tendance à projeter ses fantasmes dans Camus et à partir dans des envolées lyriques. Après tout, c'est un parti-pris acceptable. On n'est pas obligé de faire de l'écriture scientifique objective tout le temps, Vircondelet écrit un livre, et il fait ce qu'il veut de ce livre, cela me plaît en une certaine manière. Mais j'avais du mal à m'enthousiasmer autant que l'auteur, et ca résultait sur un effet de distanciation pas forcémment très heureux...
Autre effet perturbant: celui de m'être sans arrêt heurtée à des problèmes de coquilles, d'un accord oublié ici, d'un mot confondu là. À certains endroit, c'était tout un paragraphe qui n'avait visiblement rien à faire là. Ce sont évidemment des choses qui arrivent, sans doute un problème de relecture, peut-être des modifications de dernière minute qui ont été faites un peu vites et sans avoir le temps de réviser l'ensemble. Ce n'est pas grave en soit, mais c'est encore une chose qui fait tout d'un coup décrocher de l'imaginaire du livre. 
J'ai adoré par contre le centre de gravité du roman. C'était vraiment comme dans ces romans qui réussissent à rendre palpable la ville dans laquelle se déroule l'action. J'avais l'impression de passer dans les rues d'Alger, de bien identifier les quartiers, les jardins, les bâtiments. Maintenant que j'ai lu ce livre, je peux vraiment me représenter Alger comme une ville dans laquelle on vit, et pas seulement comme une jolie carte postale exotique.

Qu'est-ce que je suis en train de lire ?

Saint Augustin raconté à ma fille et aux Kabyles sceptiques, Moh-Christophe Bilek
C'était de toutes facons le prochain sur la liste, et l'arrivée de l'Avent a un peu avancé le début de la lecture que je comptais reléguer aux vacances de Noel. Je suis en effet le calendrier de l'Avent "L'Avent avec saint Augustin", et je pense que le timing est donc plus qu'idéal.

Qu'est-ce que j'ai vu ces 4 dernières semaines ?

A part un épisode de Monster High qui m'a parfaitement désespérée, rien du tout.

Et après ?

J'ai préparé ma pile de livres pour les vacances. J'ai hâte, j'ai hâte !

Les commentaires sont fermés.