Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 06 avril 2012

Petit manuel à l'usage de l'omnivore...

... qui doit accueillir à sa table un végétarien. Ou qui tout simplement est attiré par l'idée du végétarisme mais est persuadé que manger végétarien c'est super difficile (ca, c'était moi avant).
Par contre, je m'y connais pas en végétalisme, même si je connais des gens qui... Mais je suppose qu'on n'est pas très loin dans le principe.

Je ne suis pas une nutritionniste, et je suis plutôt faignasse quand il s'agit de faire à manger. Par conséquent, les "règles" que je vous proposent sont simplissimes, et peut-être insuffisantes. Je n'exclue donc pas de les complèter plus tard dans ma vie, si je devais me rendre compte d'un déséquilibre.
Mais pour le moment, je trouve ca simple.

Mise au point : ce que le végétarien NE MANGE PAS

Les végératiens ne mangent pas de viande. Non, pas de saucisse non plus. Et non, pas de poulet. Pas de foie gras non plus, nan, nan, nan.

Et oubliez cette légende qui veut qu'il existe des végétariens qui mangent du poisson. Je n'en ai jamais rencontré, et je serais très curieuse de comprendre la logique d'un tel choix.
À moins qu'on n'aime pas la viande. Mais ne pas aimer la viande, ce n'est pas être végétarien.

1ère règle : enlevez la viande

Ca peut paraître fou, mais un repas végétarien, c'est exactement comme un repas non-végétarien, avec la viande en moins.
C'est vrai que pour ma part, cela faisait longtemps que j'avais oublié le principe de l'accompagnement unique. Donc, je mélange systématiquement légumes et féculents. Mais je ne vois pas où serait le problème d'un accompagnement unique. Ok, ne manger que des haricots verts, pour un gros appétit comme le mien... il ne faudra pas s'étonner que je me rattrappe sur le fromage... Mais c'est faisable.

2ème règle : mangez du couscous

Mon grand questionnement quand j'ai voulu manger végétarien était la question des protéines. Chacun ses obsessions dans la vie, n'est-ce pas.
La source de protéines la plus complète, pour les végétariens, c'est l'oeuf. Mais on ne peut pas manger 10 oeufs par jours, c'est évident. Les laitages ne sont qu'une solution très limitée. Par contre, il existe des protéines dans les féculents. Ce ne sont cependant que des demi-protéines. Ces demi-protéines ont besoin d'autres demi-protéines pour que le corps les utilise : les demi-protéines des légumineuses.

La tactique est donc très simple : associer le plus souvent possible des féculents (pâtes, riz, pommes de terre) à des légumineuses (pois chiches, haricots rouge, haricots blancs, lentilles).
C'est pour cela que je cuisine beaucoup de couscous. La graine de couscous (féculent), associée à des pois chiches (légumineuse) et des légumes... c'est le repas le plus équilibré qui existe. Dans une famille de pieds noirs, avouez que ca tombe bien.
Dans le même genre, il y a le chili con carne sans carne. Mais je suis moins fan. Question de goût.

Il y a des tas de spécialités indiennes à base de lentilles. J'adore, mais j'ai la flemme de les cuisiner. Par contre, c'est mes restaurants de prédilection.

3ème régle : les quiches sont vos amies

Comme c'est assez casse-pied de toujours cuisiner deux accompagnements (légumes et féculents), que je ne vais pas me nourrir exclusivement de couscous et qu'il me faut des choses assez consistantes pour réussir à me caler, j'use et j'abuse des quiches, tartes et gratins.

Ce qui est formidable avec les quiches, les tartes et les gratins, c'est qu'on peut varier le contenu à l'infini, mettre tous les légumes possibles et imaginables, changer les épices... impossible de s'en lasser.
Variante: Cette recette est une variante simple et originale de tarte. Une révélation. J'en use et j'en abuse aussi.

MAIS QUID DES LÉGUMINEUSES ALORS ? (haaaa, mes protéines !!!)
Dans ce cas, comme dans tous les cas où il n'y a pas de légumineuses prévues dans le plat principal, LA super solution: mettez une poignée de pois chiches dans votre salade. (Cela vaut pour n'importe quelle légumineuse, mais les pois chiches sont super bons en vinaigrette !)
Une entrée tip-top: tomates/haricots rouges. Même pas besoin de vinaigrette, un peu de sel et c'est super bon.

4ème règle : allez-y mollo sur le thé

Le vrai gros problème des végétariens, ce n'est pas l'apport en protéines. C'est plutôt l'apport en fer.
Surtout pour les filles, puisque les filles ont plus de problème de fer que les garcons (les règles, tout ca...).

Normalement, il y a suffisemment de fer dans les oeufs et les légumes si l'on a une alimentation variée.
Mais le thé est un méchant trucideur de fer. Donc c'est bien triste, mais JAMAIS de thé pendant les repas.

Quelques plats sympa

Je reste persuadée qu'on a pas besoin de "faire comme si" on mangeait de la viande pour manger végétarien. Mais il y a quelques idées intéressantes qui peuvent permettre de faire à manger pour des omnivores et des végétariens sans déclencher une guerre.

Le couscous sans viande est très bien. Mais si on veut absolument y rajouter quelque chose, on peut mettre des falafel à la place des boulettes de viande.

J'ai tenté le chili con carne sans carne avec du tofu rapé à la place de la viande. Bon, c'était trop épicé à mon goût, mais c'est une solution intéressante.

J'ai entendu parler (mais pas encore testé) de lasagnes à base de ratatouille et de moussaka sans viande.

Steack haché pour hamburger

Ingrédients : 1 tofu (de chez l'asiatique, bien plus gorgé d'eau qu'en grande surface), quelques légumes (n'importe quoi), farine, sel, poivre, huile.

Hacher les légumes en petits morceaux. Ecraser le tofu à la main et mélanger aux légumes. On peu mettre de la sauce hamburger, du ketchup, de la sauce soja pour les fan... Saler et poivrer. Rajouter de la farine pour obtenir une pâte un peu consistante.
On fait des galettes que l'on cuit à la poelle.

Il faut faire des galettes assez plates et cuire assez longtemps. Ma première tentative, les galettes n'était pas cuites à l'intérieur et beurk beurk beurk.
On pourrait aussi tester un hamburger encore plus facile avec les galettes de légumes qu'on trouve dans le commerce en France. Jamais essayé par contre.

Commentaires

A quand le "petit manuel à l'usage d'une maîtresse de maison qui veut bien renoncer à être omnivore si ça peut lui simplifier la vie et qui reçoit à sa table sa fille végétarienne, son fils qui doit faire baisser son taux de cholestérol, et ses petites filles en pleine croissance..."

Écrit par : Maman | samedi, 07 avril 2012

pas de poisson !!!!! ah non non non, c'est impossible cette histoire !!!!!

Écrit par : saremma | lundi, 09 avril 2012

Euh personnellement dans les 4 personnes végétariennes que je connais (sans te compter) (et des vrais végétariens, pas ceux qui mangent du foie gras quoi), au moins 2 mangent du poisson.
Leur principal argument est qu'ils n'ont pas réussi à l'éradiquer totalement à cause de l'apport en protéines et que compte tenu du système nerveux d'un poisson, la souffrance est moindre à lors de la mort que pour un animal à viande. Et ils en mangent très peu. En fait ils en mangent quand ils sont avec des omnivores et que c'est ça ou rien.
Normalement il devrait y avoir au moins un végétarien poissonnant à mon mariage, je te le présenterais, tu pourras lui demander plus de précisions.

Sinon pour la maîtresse de maison, un truc plutôt malin que j'ai expérimenté en voyage groupé en Australie, c'est que la guide faisait cuire d'abord les légumes seul, puis les séparait en deux rations, une dans laquelle elle ajoutait du tofu grillé et dans l'autre la viande grillée.

Écrit par : Winnie | lundi, 09 avril 2012

Maman, la question des enfants en pleine croissance est la plus délicate dans le végétarisme. J'avoue que je suis assez heureuse de ne pas devoir me poser la question.
Je ne connais aucune mère de famille végétarienne qui fasse suivre un régime végétarien à ses enfants.

Par contre, pour le cholestérol, je vous jure que le régime végétarien est radical. Les plus mauvaises graisses sont les graisses animales.
Il ne reste plus après qu'à devenir végétalien, et on éradique absolument le mauvais cholestérol.

D'après ce que dit Winnie, en gros, ses amis poissonnants sont des presque-végétariens, de leur propre aveu. On est donc d'accord que "être végétarien", c'est équivalent à "ne pas manger de poisson non plus".

Je comprends parfaitement le blocage (plus psychologique qu'autre chose, j'en suis sûre), puisque pour moi le végétarisme n'est que "moins pire" qu'être omnivore. La logique absolue pousse incontestablement vers le végétalisme.

Les histoires de système nerveux des poissons, je peux le comprendre. Cela suppose que l'on est sur une motivation de pitié envers les pauvres petits animaux qui souffrent.
Si on a une motivation plus écologique, équilibre des bio-systèmes, surproduction de nourriture animale, etc (pour le rappel : 1kg de viande, c'est 17kg de production agricole en amont pour "fabriquer" cette viande) c'est à dire L'argument qui a fini par me décider personnellement (j'aime bien les animaux, mais je ne pleure pas sur les petits veaux tués pour me nourrir), l'argument ne tient évidemment plus du tout.
Quand à l'argument santé, qui n'a pas été déclencheur mais est une des choses qui me confirme le plus dans mon envie de ne plus retourner à la viande, il ne tient pas le coup non plus, je pense. En tous cas, le poisson n'arriverais pas en première place des aliments les moins nocifs.

Écrit par : Lodi | vendredi, 13 avril 2012

ne parle surtout pas de ça, demain, à table devant un parterre d'agriculteurs !!!! .... on va être obligés de parler de Sarko si ça continue !!

Écrit par : saremma | vendredi, 13 avril 2012

Sinon oui oui effectivement les végétariens poissonnants sont dans l'optique d'éradiquer le poisson un jour donc au final c'est toi qui a raison.

Oh ça dépend, l'agriculteur de ma belle-famille qui fait de l'élevage intensif dit très souvent qu'il regrette le côté "intensif" et qu'ils vont dans le mur donc bon c'est peut-être pas aussi polémique que ça !
De toute façon je te fais confiance Saremma pour trouver le sujet qui fâche (promis moi je ne dis rien sur ma "carrière" professionnelle et mes pauvres efforts pour gagner plus que le SMIC)

Écrit par : Winnie | samedi, 14 avril 2012

A quand le howto "Manger végétarien ET sans gluten" ? (Ah là tout de suite c'est plus difficile hein ^^ ? Mais on fait comment si on se retrouve toutes les deux à la même table avec obligation de menu unique ^^ ?)

Sinon j'ai déjà vu une mère végétarienne qui faisait manger végétarien à son fils (il devait avoir 10 ou 12 ans), mais c'était il y a des années. Je ne sais pas s'il prenait quand même de la viande de temps en temps, s'il recevait des compléments alimentaires...

Écrit par : BoulettedOr | jeudi, 19 avril 2012

Je ne connais pas le régime sans gluten, mais je suppose que le "chilli con carne sans carne" est LE super gagnant quand on doit accueillir un végétarien ET un glutenophobe à la même table...

Écrit par : Lodi | dimanche, 22 avril 2012

Les commentaires sont fermés.