Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 septembre 2011

Je crie vers toi, ô John !

Il y a un an, je tombai par hasard sur les cours du Collège de France de Thomas Römer, un des mecs les plus passionnants qui existent sur terre. J'ai regardé et écouté ses cours sur Abraham des deux années précédentes.

Ces cours sont lumineux, passionnants et tout à fait accessibles. Je ne peux trop vous les recommander.
En plus, il a un petit accent trop choupignon.

Je ne sais pas par quel concours de circonstance j'en suis arrivée à OUBLIER pendant un an d'aller voir ses cours de l'année 2011. Tant mieux pour moi, me voici désormais avec toute une série de cours à rattrapper en attendant que les cours du collège de France reprennent.

Si vous voulez faire un essai pour vous convaincre, voici le cours d'inauguration qui démarre très fort avec une question palpitante : le nom de Yahvé.

Dans ce cours fantastique, j'ai appris avec intérêt que la première syllabe du nom de Jonathan venait justement du nom divin (Jonathan étant litteralement "celui qui a été donné par Yahvé").

Cette information m'a permis d'élucubrer une théorie hallucinante et révolutionnaire que je ne résiste pas à l'envie de vous présenter.
Nous sommes en effet bien d'accord que si Johnatan est celui qui a été donné par dieu, donc John est tout simplement un equivalent du nom de Dieu. Entre parenthèse, cela signifie que tous les John du monde portent le nom de Dieu. Je suis pas sûr que YHWH du haut de ses nuages apprécie... Mais passons. Si John est dieu, alors tout s'éclaire: Jean est Dieu. C'est à dire, pour ainsi dire, Jean = Jesus. L'Évangile de Jean est donc indubitablement l'Évangile écrite par Jésus en personne, celle planquée par les franc-macons sous la pyramide du Louvre et que Jean Réno (Jean !!! mais non, ce ne peut être un hasard !!!) essaye désespérément de récupérer. Alors qu'on l'avait tout le temps sous les yeux.
Sacrée ruse d'Eloim pour essayer de nous embobiner.

Par conséquent, je suis tout simplement persuadée que c'est l'Esprit Saint lui-même qui a soufflé sur moi au moment où je donnais à l'assistant de Konfus le surnom de John. Tout ca pour me révéler qu'il était le nouveau Jésus sur terre. D'ailleurs, preuve indubitable de sa divinité : il a les cheveux longs en queue de cheval et il parle japonais.

D'autre part, et c'est Thomas Römer qui le dit: le "ia" de "Alleluia" signifie également Yahvé ("loué soit Dieu !"). Je trouve ca euphorisant.
Les allemands passent donc leur journées à invoquer le nom de Yahvé. Sans même le savoir.
Je jubile.

Commentaires

Jésus, cheveux longs et japonais !
Le combo gagnant, ça me fait beaucoup rire.
Connais-tu le manga consacré à Jésus et Bouddha ? http://livre.fnac.com/a3401006/Jesus-et-Bouddha-T1-Les-vacances-de-Jesus-et-Bouddha-Hikaru-Nakamura

Je suis contente de lire de tes nouvelles, même overbookée, t'es toujours vivante !
Bises

Écrit par : Kora | mardi, 20 septembre 2011

Oui, je connais le manga.
D'ailleurs une lecture de vacances, je l'ai listé dans le post de lundi :)

Écrit par : Lodi | vendredi, 23 septembre 2011

Les commentaires sont fermés.