Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 mai 2011

Junior

Après une entrevue avec Konfus (j'ai du aller le relancer chez lui pour qu'il puisse enfin m'accorder une heure de son temps si précieux) et quinze mille mails qui ne firent que creuser notre incompréhension réciproque, j'ai eu la joie et le bonheur aujourd'hui de rendre à nouveau visite à Konfus2.

(Ce qui veut dire: J'ai harcelé Konfus2 de mails en apprenant par Konfus qu'il était de retour à la fac, jusqu'à ce qu'il m'accorde une heure de son temps si précieux)

À peine entrée chez Konfus2, John déboule en trombe dans le bureau et s'interrompt dans son élan. Visiblement, il s'attendait pas à trouver deux personnes dans la pièce (une FILLE dans le bureau de Konfus2, alias le Sheldon des linguistes ???).
- Je voulais savoir si tu vas à la conférence du mec, là, à 16h...
- Ben oui, j'en avais l'intention. (Je veux: Il peut m'acorder qu'une heure sous prétexte qu'il va à la conférence, alors j'espère bien qu'il y va.)
- Ah zut. Je me disais que j'avais bien envie de pas y aller... (Ah ben c'est du propre...)
- Mais... heu... ben... (On sent que Konfus2 est perturbé par un input "flemmardise" qui n'est pas défini dans les paramètres de son boot.) Mais si. Konfus y va. (THE argument. Là, c'est clair, y'a plus rien à dire.)
- Konfus est à la fac aujourd'hui ???
- Ben...
- Il est MALADE ??? (Je me marre...)
- Ben... heu... Il est venu pour la conférence, quoi...

On dirait bien que je suis pas la seule à qui l'absence entêtée de Konfus ce semestre pose problème.

Enfin bref, j'ai fini par attaquer les choses sérieuses avec Konfus2.
Il y a vraiment mis beaucoup de bonne volonté. Malheureusement, comme Konfus, lorsque je veux lui présenter un élément qui pose problème, il commence à buter sur une annonce du programme au démarrage, passe un quart d'heure à régler ce problème sans importance, arrive à mon code, s'écrie que "oh la la, mais pourquoi vous avez codé comme ca, ca fait pas très propre", et passe une demi-heure à chercher comment recoder mon code qui marche pour que ca soit plus joli.
Donc oui, c'est vrai que je code à la barbare. En même temps, je suis pas informaticienne moi, je fais comme je peux. Et surtout je me contrefiche que le code soit pas joli: IL MARCHE.
C'est pas comme le reste du code qui marche pas et qu'il pourrait m'aider à corriger...

En plein milieu de la discussion:
- ... Alors que ici, fk est contenu directement dans infl...
- Ha...
- ... de sorte que affix n'apparaît qu'en fin de processus... Et chez vous c'est pas comme ca et... Enfin, vous comprenez le problème ?
- Oui.
Il me regarde avec surprise.
- C'est VRAI ?

Ah ben c'est sympa... C'est si surprenant que ca que je comprenne un truc ? ^^

Après une heure de travail intense, je repars tout de même avec de bonnes pistes pour corriger mon code.
Et même que j'essayerai de recoder le truc pas beau pour lui faire plaisir.

À 16h et comme la conférence dont il était question avec John était aux dires de Konfus2 "primordiale, LA conférence de l'année", je me suis rendue dans la salle. Elle était pleine à craquer, c'est clair, j'ai même du aller chercher une chaise dans la salle voisine.
On était... bien 15 personnes je crois. Une conférence primordiale dans le monde des linguistes. Dans la salle de cours la plus petite de la fac. Le gratin de la linguistique était là au grand complet: Konfus, Konfus2, John, The Brain (un autre assistant de Konfus avec un cerveau gigantesque), deux autres profs de linguistique, et quelques élèves, sans doute des Master 1.

Konfus trépignait de joie sur sa chaise.
Les tables étaient installées en U, et Konfus et Konfus2 se faisaient face. Si je ne connaissais pas leurs noms de famille, je les croirais père et fils. Konfus a exactement la même tête de nerd sympatique que Konfus, avec en plus un air naif de grand gamin préado. Un Konfus Junior en quelque sorte.

Dans sa conférence, le monsieur a sorti quelques maximes bien sentencieuses sur son sujet (qui est aussi le sujet sur lequel est en train de travailler Konfus (et mon sujet, d'ailleurs)), et j'ai retenu ma respiration. Un coup d'oeil en direction de Konfus: tout va bien, il n'a pas l'air sur le point de se lever pour se jeter à la gorge du conférencier.
Konfus Junior fait la moue. John souris d'excitation. La discussion va être intéressante.
Enfin le conférencier termine son exposé et la discussion est ouverte.

Aujourd'hui, j'ai appris un truc important pendant la conférence. J'ai décrypté le language du linguiste dans une discussion:

"Je ne suis pas bien sûr d'avoir compris..." (= 5/20, monsieur, et c'est parce que je suis gentil) "... est-ce que vous pourriez expliciter ce point ?" (= je vous mets au défi de reprendre votre argumentation de manière détaillée sans vous emmêler les pieds dans vos propres erreurs)

Le premier à attaquer a été John. Il avait tellement de questions sur des points qu'il "n'était pas sûr d'avoir bien compris" qu'on a cru qu'il allait achever le conférencier à lui tout seul.
Finalement, The Brain a pris la parole, et a exposé le plus calmement du monde un contre-exemple tellement précis, clair et réfléchi que plus personne ne savait quoi dire. Le conférencier a accordé qu'il n'avait jamais pris en considération ce cas de figure, et la discussion s'est close.

Pour ma part, après ca, j'ai séché le teakwondo pour faire du code jusqu'à 22h, heure à laquelle les bibliothécaires m'ont fichue dehors (mais attendeeeeez, encore cinq minuteeeeeuh...).

Les commentaires sont fermés.