Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 avril 2011

Face de bouc

6 blogueurs se prennent au jeu : Agnes, Hibiscus, Julie, Liam, Vladyk et votre reporteuse préférée. Ce mois-ci, nous menons l'enquête sur les réseaux sociaux...

C'est à la fois indispensable et complètement inutile. Complètement inutile, parce qu'on y parle rarement d'autre chose que du dernier film que l'on a vu, des 3h de bouchons qu'on vient de se taper avant de regagner la maison aujourd'hui, et qu'on y tape des messages au contenu tellement intéressant du type :

SVP publiez ceci comme statut si un parent ou quelqu'un que vous connaissez a été mangé par un dragon. Les dragons sont presque impossibles à arrêter et, si vous ne le saviez pas, peuvent cracher du feu. 93% des gens ne copieront pas ce statut, 6% sont assis en position fœtale sous la douche armés d'extincteurs, et le 1% restant est assez taré pour copier ce statut.

Mais indispensabls également, car, honnêtement, qui peut se permettre de s'en passer ?

Sans être une accros de Facebook (je rate toujours la moitié des conversations facebookiennes de ma famille (ma maman passe sa vie sur Facebook maintenant, une vraie ado, c'est désespérant (pendant que d'autres travaillent (ahem)))), je sais que cela reste le meilleur moyen de joindre mes jeunes, de planifier une réunion avec les autres chefs et... d'être informée des anniversaires.

Toutes ces petites bêtises du net, ces tout petits posts pas même dignes d'un mail, c'est ca qui me fait garder un contact minimal avec mes connaissances.

Car sans Facebook, quand un tsunami se déclare à l'autre bout de la terre, comment faire pour obtenir en quelques heures la confirmation que mes copines vont bien ?

47328_109581549099267_100001422677513_80890_3088728_n.jpg

Ayuka, Kana, Chinami, Chiho et Aimo : Les girls, je vous LOOOOVE !!! o/  Yatta !

sindwirreif.jpg

Nous avons tellement d'amis en ligne, que nous avons maintenant besoin d'un nouveau mot pour désigner les vrais.

Commentaires

C'est vrai que sur Facebook il y a plein de gens qui écrivent n'importe quoi, une tonne de trucs sans grands intérêts, voir sans intérêt du tout ! C'est pourquoi j'utilise Better Facebook pour trier le contenu de ce site, cela me permet donc rapidement de lire que ce qui m'intéresse...

Après Twitter, je m'abonne qu'aux gens qui me plaisent, si un me déçoit, je peux rapidement ne plus le suivre, cela fait donc que les tweet que je reçois sont la plupart du temps sur des sujets qui m'intéresse.

Pour ce qui est d'être accro ou pas, là je dois dire que j'aime bien flanner sur Twitter plus particulièrement, mais si je n'ai pas le temps je peux bien m'en passer quelques jours...

Écrit par : Vladyk | vendredi, 15 avril 2011

Ohlala j'adore le texte qui accompagne ta dernière image, mais en fait ce problème de vocabulaire, ce n'est pas né avec Facebook, c'est l'emploi du mot "friend" dans le monde anglo-saxon pour signifier "connaissance" qui crée ce paradoxe.

Sinon ouais, on peut dire ce qu'on veut de Facebook mais personnellement si ça n'avait pas existé quand je vivais en Australie, j'aurais eu encore moins d'amis là-bas (et surtout je ne serais pas devenue "vraiment" amie avec Dorothy, quelle horrible perspective). Ca me permet aussi de garder un contact avec beaucoup de personnes que j'aurais totalement perdu de vue depuis, voire de renouer le contact avec des personnes que j'ai déjà perdues de vue.

Sinon il suffit que tu ailles une fois par semaine sur la page de ta maman, ça devrait te tenir informée de nos passionnantes conversations (et encore même moi en faisant ça, j'en rate quelques unes !)

Écrit par : Winnie | samedi, 16 avril 2011

Je suis désolée de te désespérer.
C'est ma fête aujourd'hui.

Écrit par : Maman | samedi, 16 avril 2011

ah sympa ... tu ne parles pas beaucoup ... mais quand tu t'y mets, c'est maman qui prend !! Quelle reconnaissance ...!!
C'est vrai que sur FaceBook on raconte souvent n'importe quoi .. mais ça permet au moins d'avoir des échanges sur des sujets très ras-des-pâquerettes, certes, mais des échanges ...
et puis tout le monde n'a pas forcément un niveau intellectuel qui se veut au dessus de la moyenne ....
et puis c'est pas mal, moi, je trouve d'avoir une maman ado ...
Sinon viens lui tenir compagnie, elle aura moins de temps pour commenter la vie des autres ....

Écrit par : saremma | samedi, 16 avril 2011

d'ailleurs j'ai écrit un message sur mon profil concernant mon repas de midi qui est tout à fait passionnant !!

Écrit par : saremma | samedi, 16 avril 2011

comment ça, on va se fâcher à cause de toi ? ... mais non maman, on discute !! on ne se fâche pas !! hein, tu n'es pas fâchée, Lodi ?

Écrit par : saremma | samedi, 16 avril 2011

Lol

Écrit par : Lodi | dimanche, 17 avril 2011

Saremma, j'ai raté ton statut de ce samedi midi, je cours le voir !

Écrit par : Winnie | lundi, 18 avril 2011

"honnêtement, qui peut se permettre de s'en passer ?"
Moi !

Je trouve l'idée et les procédés dudit réseau parfois (souvent) peu sympathiques. Si je veux donner des nouvelles à quelqu'un, je le fais de manière personnalisée, pas en tir groupé et sans investissement émotionnel (parce que le coup du statut qui sera lu par tout le monde et qui suffit à tenir les gens informés, ça me plaît moyen. Même si je sais que FB ne se résume pas à la mise à jour de statuts). Et si j'ai perdu contact avec certaines personnes, c'est parce qu'à un moment donné, on n'avait plus rien à se dire. Lesdites personnes, croisées depuis... on n'a rien eu de plus à se dire. Si on s'était ajoutés en amis sur FB, ça n'aurait été qu'un leurre.

Mais je comprends tout à fait qu'on ne partage pas mon avis !
Des bises,
Kora

Écrit par : Kora | lundi, 18 avril 2011

C'est vrai que c'est une question intéressante: en quoi est-ce qu'on garde plus contact avec des gens sur Facebook qu'en ayant leur adresse mail dans son carnet ?
Le fait est que c'est le cas en ce qui me concerne. Peut-être parce que Facebook garde une certaine "vie" (un ami marque sur son statut qu'un vient d'avoir un job, donc je passe lui laisser un message même si je ne lui ai rien dit depuis trois ans, ce que je n'aurais pas fait sans Facebook, parce qu'il ne m'aurait sans doute pas informée en particulier de cet événement).
Mais une autre question est : pourquoi est-ce qu'on tient tant que ca à "garder le contact" et à "reprendre contact"? Pourquoi est-ce tellement important ?

Écrit par : Lodi | mardi, 19 avril 2011

Les commentaires sont fermés.