Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 janvier 2011

C'est lundi...

Qu'est-ce que j'ai lu les deux semaines dernières ?

Oliver Twist, Dickens qui était bien, mais sans plus.

Qu'est-ce que je suis en train de lire ?

Les enfants du Limon, Queneau ou le jouississement parfait de la langue francaise.

Agnès avait non seulement étudié sous la direction d'esprits pieux comme le voulait sa mère mais encore fréquenté la Sorbonne et mieux le Collège de France où gratuitement on peut entendre élucubrer les meilleurs représentants de la science francaise, et les plus grands arrivés, des qui savent doctoralement chatouiller de leurs paradoxes l'intelligence endormie des ânes du faubourg Saint-Germain et du XVIe arrondisscouille. De la Sorbonne on en arrive aisément à la connaissance des revues d'avant-garde telles que la Revue de Paris, la Nouvelle Revue Francaise et, alors, la Revue Européenne. Aussi Agnès n'ignorait-elle pas l'importance primordiale de la pathologie mentale pour la constitution du système du monde des gens cultivés de son époque : quatre dimensions dont l'une multipliée par la racine carrée de moins un, le complexe d'infériorité, la mentalité primitive et les Kanta en forment les quatre solides piliers, fermes soutiens. Aussi, de plus, comme son oncle s'annoncait de ces savants dont les travaux servent à monter les pentes sur lesquelles rouluraient les connesversations des gens qu'elle fréquentait, elle espérait, en prenant date et en puisant à la source même, snobber ses cosalonnards et nardes, ses cotennismen et ouiminn, et ses co-modes.

L'éducation sentimentale, Flaubert dont j'attendais plus...

Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, Jean-Jacques Rousseau

Qu'est-ce que je vais lire après ?

Sterben ("Mourir"), Arthur Schnitzler

Das Brot der frühen Jahre, Heinrich Böll

La rumeur dans la montagne, Maurice Renard

Commentaires

tout ça !!!! tu as rattrapé le temps perdu !!

Écrit par : Ingrid | mardi, 18 janvier 2011

Comment "tout ca" ? J'ai lu UN livre (autant dire, rien) en DEUX semaines (je pleure).
Nan, mais t'inquiète, la semaine prochaine, ca repart !

Écrit par : Lodi | jeudi, 20 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.