Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 novembre 2009

Francais à l'usage des prussiens, le retour

J'ai donc récidivé, et je suis allée rendre visite à ma famille de prussiens.
Cette fois-ci, le petit Karl m'a ouvert (incroyable comme ca peut être petit, un prussien, à 12 ans).

Donc, le but, n'est-ce pas, a été de discuter avec lui.
En core faut-il trouver un sujet de discussion.

Donc tu as des frères et soeurs ?
- Oui. J'ai un grand frère, mon grand frère s'appelle Friedrich. J'ai une petite soeur, ma petite soeur s'appelle...
Elisabeth, Elisabeth, c'est forcement Elisabeth...
... Elisabeth.
Obligée de me mordre l'intérieur de la joue pour ne pas rire.

Mais cela dit, une fois fait le tour de la famille impériale, ben, heu...

Tu aimes la musique, Karl ?
- Je joue du piano.
- Tu joue quoi ?
- Je joue les morceaux de mon prof de piano.
- hum hum...
Et tu écoutes de la musique sinon ?
- Non.

Tu regardes quoi à la télévision ?
- Nous n'avons pas le droit de regarder la télévision.
Ah, ben oui hein, tout de suite...

Petit à petit, j'ai réussi à reconstituer la vie palpitante de mon petit Karl.
Il va à l'école le matin à 8h, rentre l'après-midi à 16h. Il fait alors ses devoirs. Il n'a pas le droit de manger sucré, pas le droit de regarder la télévision, il ne va jamais faire ses devoirs ou jouer chez ses amis, il n'a pas de musique. Dans sa chambre, je n'ai vu que des livres d'école, et un grand bureau. Pas de jeu.
Le week-end, il fait du hockey (une des grandes passions des allemands), et va parfois voir des matchs avec son père qui est un passionné de hockey. Parfois, des amis de ses parents viennent à la maison.
Les deux parents sont avocats, ne voient pas leurs enfants de la journée. Ils rentrent le soir à 20h, les enfants ont déjà mangé. C'est une bonne d'enfant qui s'occupe d'eux.
Une fois par an, en été, toute la famille fait un grand voyage dans un pays. L'été prochain, ca sera en France.
Où ca ?
- Je ne sais pas.

Je ne sais vraiment pas de quoi le petit Karl et moi allons parler toutes les semaines pendant une heure.
Il va falloir que je prenne sur moi pour ne pas aller leur dévergonder leur gosse trop bien éduqué, à ces parents ennuyeux. Grrr.

Commentaires

T'es obligée de lui faire la conversation ?
Parce que l'aider à lire un petit livre en français, ça pourrait varier, non ?

En tout cas, bon courage !

Écrit par : Kora | dimanche, 22 novembre 2009

Ouais, on est censés "discuter".
Sachant qu'en plus, à 12 ans, il a pas encore un niveau incroyable. Il ne connaît que le présent et le futur.

Mais je pense que je vais prendre des images intéressantes, et on va "discuter" des images.
Je vois pas trop quoi faire d'autre.

Écrit par : Lodi | dimanche, 22 novembre 2009

Pour quoi pas! A partir d'images, fais lui imaginer une histoire dans laquelle petit à petit il pourrait un peu s'évader de sa routine trop bien réglée.

Sinon, l'option "Reconstruire des dialogues" à partir de différentes options (choisir la bonne réplique à une phrase d’un dialogue posée parmi les trois répliques proposées)

Autre possibilité : échange des informations au travers de l'interview : lui grand joueur de hockey et toi journaliste, puis inversion des rôles où il s'appuiera sur les questions que tu as posées

Écrit par : djay | mardi, 24 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.