Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 février 2009

A long way down

Encore un excellent livre de Nick Hornby que je viens de terminer (dont le titre a été rendu en français par "Vous descendez ?", que je trouve un peu déplacé).
Et encore une fois, le même constat sur le style de Nick Hornby : c'est un peu facile, mais c'est pas de la triche. C'est un peu facile parce que ce n'est pas de la grande littérature. Du Balzac. Ou du Amélie Nothomb. Non, Nick Hornby, c'est juste un journaliste (c'est méchant ce que je viens de dire ?). Et puis les thèmes sont faciles. Un truc américain en somme, avec plein de sujets de société, et tous les personnages masculins sont faits pour être joués par Hugh Grant, et tous les personages féminins par Drew Barrymore. On serait sans doute incapable de reconnaître à la 4ème de couverture si c'est un Marc Levy ou un Nick Hornby. Sauf que c'est pas un Marc levy. Nick Hornby, il ne triche pas, il est réglo comme écrivain. Qui ne prend pas ses lecteurs pour des cons, mais pour des gens qui ont envie de lire des trucs bien, et qui vivent dans une société avec plein de problèmes de société. Nick Hornby, en fait, c'est un américain intelligent.
Enfin bref, c'était bien comme bouquin.

Y'a un autre truc que j'aime bien chez Nick Hornby, c'est qu'en sortant du bouquin, que j'avais lu en allemand, je parlais comme une ado allemande de 16 ans. Avec des "oder so" dans toutes mes phrases. Bon, bien sûr, il faut rendre au traducteur le mérite qui lui revient, mais quand même, Jess est bien le perso le plus attachant de toute l'histoire.
Les ados de Nick Hornby sont toujours un peu stranges, un peu autistes, et un peu en crise. Tellement vrais. Nick Hornby, en fait, c'est un américain intelligent et qui aime ses gosses.
Enfin bref, c'était bien comme bouquin.

Les commentaires sont fermés.