Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 19 décembre 2008

Phonologie de l'islandais

J'avais envie de continuer dans la série "mais qu'est-c qu'on peut bien faire en études de linguistique ?".

Ben hier soir, on a eu un monsieur qui est venu tout droit de ses pays scandinaves pour nous faire une présentation de l'islandais. Et c'était absolument passionnant.
Il n'a malheureusement pas eu le temps de finir, parce qu'il s'est un peu trop attardé sur la morphologie.
Mais ce sur quoi j'ai vachement accroché, c'est la phonologie (alors que normalement, la phono, c'est chiant quand même, faut bien le dire).

Mais le prof a eu la très bonne idée de conclure son exposé en nous faisant écouter trois fois un court texte en islandais, une vraie idée de génie si vous voulez mon avis, et ce texte, c'était une chanson de celle qui est sans doute l'islandaise la plus célèbre, à savoir "Gling gló" de Björk.

Je vous propose l'inverse, c'est à dire d'écouter cette petite chanson (qui parle si je me souviens bien d'amoureux sous la lune) en faisant attention à deux ou trois trucs que j'ai soulignés.

(désolée, je trouve la vidéo très moche, mais c'est la seule disponible)

Gling gló, klukkan sló
Máninn ofar skyum hló
Lysti upp gamli gótuslóð
Þar gladleg Lína stóð

Gling gló, klukkan sló
Máninn ofar skyum hló
Leitar Lási var á leið
Til Lína hanns er beið

Unnendum er máninn kær
Umm þau tófraljóma slær
Lási á bidilsbuxum var
Brátt frá Línu fær hann svar

Gling gló, klukkan sló,
Máninn ofar skyum hló
Lási vard svo hyr á brá
Þvi Lína sagdi "Já"

Gling gló, klukkan sló,
Máninn ofar skyum hló,
Lysti upp gamli gótuslóð
Þar gladleg Lína stóð

Gling gló, klukkan sló
Máninn ofar skyum hló
Leitar Lási var á leið
Til Lína hanns er beið

Unnendum er máninn kær
Umm þau tófraljóma slær
Lási á bidilsbuxum var
Brátt frá Línu fær hann svar

Gling gló, klukkan sló,
Maninn ofar skyum hló.
Lási vard svo hyr á brá,
Þvi Lina sagdi "Já".

1er point : on entend dans "klukkan" un trait typique de l'islandais, cette manie qu'ils ont de mettre des aspirations partout. Ainsi, avant chaque double consonne, hop, on rajoute une aspiration.
2ème point : ce trait se retrouve dans "skyum hló", où on a un son qui ne se retrouve en indo-européen que dans les langues scandinaves : les nasales et liquides aspirées. Qu'est-ce que c'est une nasale aspirée ? C'est comme si vous essayiez de dire un M ou un N en le soufflant par le nez. Idem pour les liquides : vous essayez de dire R ou L avec le nez (j'avoue que j'ai du mal à saisir le L prononcé par le nez, mais bon...). C'est pour ça qu'en fait dans "skyum hló" le M se confond avec le H qui le suit, ce qu'on entend assez bien à cet endroit, je trouve.
3ème point : fait très étrange, les plosives en islandais ne sont pas distinguées en fonction de leur occlusion comme dans toutes les autres langues germaniques, mais en fonction de leur aspiration (encore et toujours cette aspiration !). Vous n'avez rien compris à la phrase précédente et vous voulez savoir concrètement ce que ça veut dire ? Et bien ça veut dire qu'on distingue entre deux façons de prononcer les plosives P, T et K, mais que d'autre part, B, D et G n'existent pas. Là où il y a écrit "Gling gló", on prononce donc "Klink klo". Oui, c'est tout. Mais bon, je sais pas, moi ça me perturbe, une langue où y'a pas les sons B, D et G...

Bon évidemment, y'aurait encore mille fois plus à dire sur la phonologie de l'islandais, et notamment sur les voyelles.
Mais j'ai encore envie que mes lecteurs viennent me lire, alors je m'arrêterai là.

Bon, mais c'était chouette quand même cette chanson, non ?

Commentaires

depuis quand tu etais aussi passionnee pour les langues?:)

Écrit par : lin | samedi, 20 décembre 2008

Ben heu... je fais des études de linguistique, alors heu... ouais, les langues a priori, j'aime bien.
Mais je suis une fausse passionnée, parce que j'ai vraiment du mal avec la phono, enfin normalement, puisque là justement, je parle que de phono... Bref.

Écrit par : Lodi | samedi, 20 décembre 2008

Moi j'aime bien tes articles de linguistique (et tu les doses bien je trouve). Bref merci pour cette petite chanson, la prochaine fois que j'entendrais Bjork je pourrais me la péter avec le coup des BDG qui n'existent pas XD

Sinon question bête (auquel tu auras sûrement pas la réponse d'ailleurs) mais pourquoi ils les écrivent s'ils les prononçent toutes de la même manière ??? (tu me diras on a des lettres muettes en français, qui rendent fous un des petits vieux de chez les soeurs qui m'en parle tout le temps...)

Écrit par : Winnie | samedi, 20 décembre 2008

Ben moi, j'adore Björk, de toute façon, et ton article était très intéressant :)

Écrit par : Kora | dimanche, 21 décembre 2008

C'est pas qu'ils les prononcent pas, c'est qu'ils ne leur font pas correspondre la sonorité BDG.
Comme je l'ai dit, ils ont deux façons de prononcer leurs plosives, qui correspondent en gros à la manière française de prononcer PTK et à la manière allemande de prononcer PTK (et qu'on appelle "aspirée" en termes de linguistique). Donc, selon que tu écris "p" ou "b", tu prononce P (à la française) ou P(h) (à l'allemande).

Écrit par : Lodi | vendredi, 26 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.