Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 09 novembre 2008

Ca scoute, ça scoute

Vendredi, nous avons enfin réussi à planifier une réunion-chef. Ca avait lieu chez Julie, la cheftaine qui a eu un bébé en février dernier, et j'étais venue en avance pour filer un coup de main (noter : faire des petits pains à base de plein de céréales, avec beurre au basilic et charcuterie, c'est un super bon plan quand des gens viennent manger).

Alors quelles nouvelles fraîches des scouts ?

Premier point : les chefs ne se réunissent pas assez souvent, il faut faire des réunions-chefs tous les mois et pas tous les trimestres.
J'ai gentillement fait remarquer que nous avions bien mis un mois pour trouver la date qui convienne (et encore, Chetf-Chtef n'était pas là, alors que c'est un peu lui qui gère tout dans le groupe normalement), et que je n'arrivais pas même à réunir mes deux co-chefs des Pfadis autour d'une table pour qu'on planifie nos réunions...
Mais non, non, on trouvera du temps.
Bon. Soit.

Il a été question ensuite des fêtes de Noël.
Je me suis portée volontaire pour l'organisation. Je suis donc chargée de faire les invitations, d'organiser la bouffe et la déco de la fête avec les parents et les enfants, et de nous organiser aussi en partie une fête de Noël des chefs.
Du coup, maintenant, je suis toute stressée. A la fois toute contente d'avoir une grosse responsabilité sur les bras (enfin !!), et peur de pas être à la hauteur, et que ce soit moins bien que l'an passé, et que on dise que la Lodi, l'est trop nulle (même si je sais bien que personne ne le dira).

Troisième point : il nous faut des chefs.
Bref, comme d'habitude.
(D'ailleurs j'ai envie de motiver un gars de la Communauté, mais ça fait trois semaines qu'on a pas de nouvelles de lui).

Après ça, on a pas mal mangé, pas mal bu, raconté des ragots dans le dos de Chtef-Chtef (il semble qu'il traîne bien toujours avec la fameuse demoiselle de son anniversaire ^^).

On m'a appris la subtile différence entre une Pils et une Heffe.

krombacher-pils.jpg

Ceci est une Pils.

Heffe.jpg
Ceci est une Heffe (la différence n'a rien à voir avec la couleur, il existe aussi des Heffe blanches).
Attention, ce n'est bien évidement absolument pas la même chose !!! On les verse d'ailleurs d'une manière tout à fait différente dans le verre, et la Heffe demande tout une technique subtile pour obtenir la mousse avec la levure de bière décantée au fond de la bouteille. J'ai donc été initiée à cet art compliqué, et j'ai servi ma première Heffe à Michi, qui donc n'a pas eu assez de mousse, mais je me m'améliore...
J'ai donc goûté ma première Heffe, et j'ai ENFIN compris ce grand mystère allemand : comment les allemands arrivent à être fin souls à coup de bière (je trouvais ça bizarre, parce que, bon, la bière c'est pas bien méchant quand même). Donc, vous aurez compris, la Heffe, c'est assez violent. En plus, c'est vachement meilleur qu'une Pils, très dangereux donc.
(Pour mes parents : oui, c'est bien une Heffe que vous aviez ramené dans vos bagages parce que vous l'aviez trouvé très bonne.)

D'ailleurs, pour vous coucher moins bêtes ce soir, sachez qu'un décapsuleur s'appelle en Allemagne un "Bieröffner", un "ouvre-bière" (en bref, ça sert aussi occasionellement à décapsuler des bouteilles de coca, mais c'est très secondaire).

Conclusion, vous aurez compris, à la réunion-chef, on a surtout parlé de bière.

Cet après-midi, dans la paroisse, avait lieu la procession de St Martin.
C'est une grande tradition catholique en Allemagne. Tous les ans, pour la St Martin, on fait une grande célébration. Les petits louveteaux jouent une scène de la vie de St Martin (au hasard, celle où il partage son manteau avec le pauvre), puis St Martin monte sur un cheval et tous les paroissiens suivent St Martin avec des lanternes et chantent des chansons.

podcast
"Je vais avec ma lanterne, et ma lanterne avec moi. Là-haut, les étoiles brillent..." (et autres paroles passionnantes)
Les Pfadis et les Rovers sont chargés d'arrêter des voitures pour que la procession fasse le tour du paté de maison. J'étais seule avec Bob, les autres chefs sont tous complètement débordés de travail (Bob aussi, mais il voulait voir ce que c'était qu'une fête de St Martin). J'ai d'ailleurs tout bien géré (enfin, les jeunes se sont super bien gérés, et j'ai vérifié que tout allait bien), et aussi la distribution des gâteaux traditionnels en forme d'oie (et des nounours Haribo, moins tradis), le rangement des tables, le bonjour au curé.
Non, non, je suis fière de moi. Je commence à prendre plus de responsabilités, tout doucement, et c'est agréable.

Demain, réunion Pfadis, où il se pourrait que là encore les deux autres chefs soient débordés.
Peut-être donc ma première réunion toute seule. Je suis toute surexcitée...

Commentaires

A h ! revoilà ton blog d'attaque ... ça fait 3 jours que maman tournait en rond devant son ordinateur. "Mais pourquoi il ne marche plus le blog de ma fifille ??"
Tout ça pour découvrir que sa fille se saoûle à la bière ... non, mais ! pauvre maman ....

Écrit par : Ingrid | dimanche, 09 novembre 2008

Lol.
Oui, apparemment, il y avait un beug et même les anciens articles n'apparaissaient pas. J'ai résolu le problème, je crois.
Pour la bière, en même temps, je crois que le compagnon de Julie aurait été extrêmement vexé si je n'avais pas goûté sa bière (pis j'aurais rien eu à boire de la soirée non plus, à vrai dire). Comme je peux difficilement leur faire gober que ma religion me l'interdit... Non, mais c'est bon de savoir que la bière, c'est pas FORCEMENT dégueulasse. Allez, je vous en ramène pour Noël (si j'arrive à me faire pousser une deuxième paire de bras pour tirer mes cinq valises).

Écrit par : Lodi | lundi, 10 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.