Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 octobre 2008

Impressions d'anniversaire

Des bruits stridents arrivent jusqu'à nos oreilles charmées. Quelques instants plus tard, Sarah et Paul descendent les escaliers la flûte au bec et m'informent qu'ils m'ont emprunté ma flûte.

Tata Francise promène partout Jules comme un trophée.

Maman sert un chocolat chaud délicieux.

Pendant ce temps, des grandes brutes en maillot noir se jettent sauvagement sur des grandes brutes en maillot blanc sous le prétexte falacieux de se procurer un ballon même pas rond.

Un grand débat s'engage pour savoir si Winnie a, oui ou non, fait de la plongée sous-marine pour voir de jolis poissons à la barrière de Corail.
"Ma fille, ma petite fille !" se lamente tata Michèle.

Ma chambre a été réquisitionnée par le commando Sarah-Paul et des cadavres de boules quies s'amoncellent. Qu'il s'agisse de ma filleule en personne et du plus beau mec de trois ans du monde excuse le génocide.

Maman explique en détails pourquoi son chocolat chaud est raté.

Pendant ce temps, Mathias se sert du riz au lait.

Jules a une tache de naissance sur la joue gauche.
L'évènement est largement commenté.

Tonton Dédé fait la une du journal local où on le voit jouer aux échecs. La coupure de journal passe de main en main.

"Sarah, ne jouez pas dans les escaliers !"

Julien arrive sur les coups de 17h30, les cheveux tout frais coupés.

Le scandale éclate au grand jour : quand nIngrid était petite, ma mère l'enfermait dans un placard et lui faisait avaler de force du riz au lait infesté de canelle.
(comment ça "je sors complètement cette phrase de son contexte" ?)

J'explique que Winnie passe une licence de bar(wo)man.
"Ma fille, ma petite fille !"
Quelqu'un fait remarquer justement qu'il n'y a vraiment que Winnie pour faire une chose pareille. Quelqu'un d'autre fait remarquer encore plus justement qu'il y a aussi moi.

On se remémore avec moult détails savoureux les aventures de Petit Roger, le petit chat chez un des grands types en maillot noir.

On parle de blogs (donc de moi).
Il paraît que je n'écris plus (j'espère que vous êtes contents, maintenant).

Pendant ce temps, Mathias s'est resservi du riz au lait.

J'essaye désespérément de comprendre de quelle brute en mailot noir il a été question.
J'abandonne.

nIngrid réitère sa blague sur le roquefort moisi.

"Sarah, on a dit pas de corde à sauter dans les escaliers !"

Julien va enfin pouvoir mettre un terme au débat.
"Alors, Juju, plongée sous-marine, oui ou non ?"
Juju acquiesse et nous raconte une Winnie gaga admirant les petits poissons. "Poissoooooon !"
"Mais non, ma fille n'aurait jamais fait une chose pareille !" C'est toujours tata Michèle qui parle. "De la plongée, ma fille ? Gaga, ma fille ?"

De la table des enfants, on entend s'élever la voix de papa.
"... master en Allemagne... en double cursus, alors tu comprends bien... études à Berlin..."

La télé est éteinte sans que j'aie pu suivre quelle couleur de maillot avait gagné.

Tata Francise a fini par coucher Jules.
"Alors Julien, vous allez pouvoir nous dire si vous avez vraiment fait de la plongée à la Barrière de..."
Tout le monde hurle en coeur.
"Ma fille, ma pauvre fille !"

Pendant ce temps, Mathias mange du riz au lait.

nIngrid, très sincèrement interloquée par l'arrivée d'un magnifique gâteau au chocolat pousse des hauts cris en demandant à la ronde pour qui peut bien être le gâteau avec une bougie en forme de 6. Heureusement, la tête de Sarah émerge de la bibliothèque pour dissiper tout malentendu.

Paul porte un casque du moto qui a déjà coiffé des générations de têtes de trois ans.

"C'est ton anniversaireuh
C'est le jour que tu préfèreuh"

"Moi je veux qu'on chante la chanson du joyeux anniversaire, mais pas celle avec les chameaux" dit Paul à son papa.

Un deuxième gâteau arrive.
Sarah me demande : "C'est pour qui ?" Je lui propose de deviner qui peut avoir 22 ans.
"Maminou ?" non
"Olivier ?" non
"Mathias ?" oui, bravo, c'est bien deviné.

"C'est ton anniversaireuh
C'est le jour que tu préfèreuh"

Paul propose qu'on chante aussi l'autre chanson, celle où y'a pas les rateaux.

Béa souffle les bougies à son tour.

"C'est ton anniversaireuh
C'est le jour que tu préfèreuh"

Mathieu essaye de persuader son fils qu'il veut chanter des chansons de rugbyman chauvin, mais Paul persiste à vouloir chanter "Joyeux Anniversaire".

Les cadeaux arrivent enfin. Sarah jette un oeil distrait sur les vêtements. Des vêtements, encore des vêtements, encore des vêtements, et là des vêtements aussi. Heureusement quelqu'un a eu l'idée géniale de lui offrir des vaches en peluche (je me demande bien qui).

Tata Francise fait admirer à mémé les cuisses de Jules.

Pendant ce temps, Mathias va se resservir en riz au lait.

Perdus au milieu des vêtements de Sarah se trouvent deux ballons violets que nous gonflons moi et nIngrid.

Emma se gave consciencieusement de raisin. Elle me regarde, engouffre un grain gigantesque au fond de son gosier. Je pense qu'elle va s'étrangler et mourir le visage tout bleu, mais elle se met tranquillement a mastiquer. Sa bouche pleine de raisin lui donne des bajoues de hamster.

Olivier et tata Francise parlent dans leur coin de Frédéric II.

nIngrid demande : "Tu as mangé les pépins du raisin ?"
Emma s'étrangle a posteriori.

Tonton Jean-Jacques fait rebondir un ballon violet et Emma pousse des hurlements de joie.

Elise extirpe de son auto un vidéo du mur de Berlin.
En prononçant à voix haute le titre, "Mauerflug", je prends soudain conscience que j'ai chopé l'accent berlinois et que je suis devenue incapable de prnoncer le mot correctement.
Je rigole toute seule (personne ne relève, je rigole tout le temps toute seule).

Plus tard, tout le monde est parti et maman m'explique à quel point son goûter était raté.
(merci de laisser des commentaires pour détromper ma maman)

Commentaires

Eh beh dis donc c'est sacrément mouvementé les anniversaires par chez vous. ^^
En tout cas, j'aimerai bien rassurer ta maman mais vu que je n'ai pas goûté à son goûter (mouarf), je ne pourrai pas dire s'il était raté. ;)
En tout cas, chapeau d'avoir retenu autant de petits moments qui font que l'on passe un bon moment.

Écrit par : Pincho | mardi, 14 octobre 2008

Ce sont les types en noir qui ont gagné, j'y étais :)

Écrit par : Camille G. | mardi, 14 octobre 2008

Au fait, Camille G., j'espère que tu t'en sors avec tes problèmes administratifs.

Écrit par : Lodi | mardi, 14 octobre 2008

Je confirme pour les types en noir, j'ai écouté à la radio. (à défaut d'y être...)

Sinon par expérience je suis sûre que c'était tout sauf raté. Merci pour ce message, vous me manquez.

Et je l'ai ma license au fait depuis :p

Écrit par : Winnie | mardi, 14 octobre 2008

Voilà ... depuis 4 jours, j'essaye d'avoir un moment pour écrire un petit article sur mon blog sur ce jour d'anniversaire ... et ma soeur arrive, l'air de rien, et raconte ça avec un style tellement génial que je me dis que j'ai bien fait de ne pas avoir eu le temps de le faire.
Où est-ce que maman est allée pêcher que son goûter était râté ??? mystère ... je ne peux même pas la détromper vu que je ne sais pas ce qui a bien pû être râté .....
Sûrement le syndrome des Vivès qui ressurgit ...

Écrit par : Ingrid | jeudi, 16 octobre 2008

L'air de rien, l'air de rien... j'ai passé des heures à écrire ça. J'ai fait un exercice de style en m'appuyant sur la technique qu'a adoptée Montaigne pour ses Essais : l'écriture par boursouflement. Mon brouillon est une horrible feuille de papier en strates superposées, découpée, rescotchée.
J'avais toujours eu envie d'essayer. C'est pas mal. D'ailleurs c'est ta note sur une réunion de famille cet été qui m'a donné l'idée.
Bon, c'est loin d'être super, Emma est trop concentrée sur la fin, je ne parle nulle part de tonton Gilbert et j'ai oublié d'évoquer la discussion sur la toile d'Aurélie. Pis j'aurais pu faire un leitmotiv Francise/Jules un peu plus marqué.

Écrit par : Lodi | jeudi, 16 octobre 2008

En tout cas on a bien rit en lisant cet article !!

Et ... NON tata ce gouter n'etait paas du tout raté !!!!!!

Écrit par : Elise | jeudi, 16 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.