Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 02 août 2008

De la délocalisation

Toujours plongée dans ma traduction de Notker, je suis tombée sur un terme qui signifie littératlement "le fait de changer de lieu".
Cherchant un terme approprié en français, j'ai tout de suite pensé à la délocalisation. C'était un peu osé quand même, dans une traduction d'un texte du Moyen-Âge.
 
Alors j'ai recherché dans un dictionnaire ce qu'il en était, et tenez-vous bien, "délocaliser", ce n'est pas déménager à l'étranger, non...
"Délocaliser : ôter le caractère local." (dixit Le Littré (merci maman, au passage, pour le lien)).
De quoi ils se plaingent les gens. On ne fait rien d'autre que transformer une entreprise locale en l'internationalisant. Faut avoir de l'ambition, voir plus loin que le marché local quoi...
 
Bon, cela dit, retour à ma traduction.
Le "délogement", vous en pensez quoi ?

Commentaires

En fait, j'ai changé d'avis, "transfèrement" me plaît mieux.

Écrit par : Lodi | samedi, 02 août 2008

C'est pas plutôt le transfert ?

Écrit par : Pincho | samedi, 02 août 2008

Le transfert, c'est le terme pour les opération bancaires. Bon, d'après le Robert, c'est aussi pour un lieu à un autre, alors éventuellement, ça pourrait aller.
Transfèrement, c'est plutôt pour les prisonniers.

Bon, sinon j'ai translation.

Écrit par : Lodi | dimanche, 03 août 2008

Je ne savais même pas que ça existait le transfèrement... Par contre translation, je ne suis pas sûr, ça se rapporte plus à la physique pour moi. Le déplacement peut-être ?

Écrit par : Pincho | dimanche, 03 août 2008

Je suis con, comment j'ai pu ne pas penser à déplacement ?

Écrit par : Lodi | dimanche, 03 août 2008

Des fois c'est tellement évident qu'on ne le voit pas. :)

Écrit par : Pincho | lundi, 04 août 2008

Les commentaires sont fermés.