Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 juin 2008

Les estomacs d'aujourd'hui, c'est plus ce que c'était

Il y a quelques années lors d'un temps de retraite, j'avais eu le privilège indéniable de boire un chocolat chaud fait avec du vrai lait trait d'une vraie vache par la bonne soeur même qui nous servait nos tartines.
Ce fut une expérience intéressante.
La plupart d'entre nous n'ont même pas osé se servir du lait, ceux qui l'ont fait n'ont pas pu le boire, et pour ma part j'ai réussi à boire la moitié de mon bol, mais ça m'a tellement donné envie de vomir que j'ai décidé de ne plus jamais renouveler cette expérience, qui a eu le mérite de m'apprendre que les estomacs du XXIe siècle ne sont plus capable de boire du lait non-pasteurisé-en-brique-coupé-avec-de-l'eau.
 
Aujourd'hui, j'ai découvert encore pire.
Chaque jour je goûte une nouvelle boisson parmi les cent cinquante proposé à l'université.
Pas une eau minérale potable dans le lot, les jus de fruit sont à vômir et  y'a même pas de coca light. (Bon, ils ont une délicieuse boisson à la vanille super chimique, mais c'est pas le sujet).
Aujourd'hui, j'ai tenté la petite brique de lait.
 
Petite soif en cours de prog, je sors ma petite brique et je bois une gorgée.
Horreur.
Heureusement la gorgée était assez petite, et j'ai réussi à ne pas vômir mon lait sur mon ordinateur.
Cétait insupportable, ignoble, j'ai eu l'impression de boire du beurre fondu. J'ai cherché la cause d'une si forte désapprobation de mon estomac du XXIe siècle, et je l'ai trouvée.
 
Lait entier. 

Les commentaires sont fermés.