Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 22 avril 2008

Rajoutez de l'aneth à votre cuisine

Pour ceux qui veulent changer du poisson bouilli (car nous partons du principe que nos lecteur sont aussi doués en cuisine que votre reporter préférée, et que le poisson bouilli est tout ce qu'ils savent faire avec un poisson), voici l'option de Lodi, la saumonade (de saumo, ou de merlan, ou de thon, ou de n'importe quoi qui est rangé chez Lidl au rayon "poisson") :
 
Ingrédients :
- 100g de poisson
- 2 grosses c.s. de Quak (carré frais pour les français)
- aneth
- sel
- poivre
 
Vous faite bouillir votre poisson dix minutes (si vous ne savez pas faire bouillir un poisson, je ne peux plus rien pour vous).
Vous écrasez votre poisson (de toutes façons éjà à moitié en lambeaux) à la fourchette.
Vous mélangez avec le Quak.
Vous mettez l'aneth, le sel, le poivre et vous mélangez tout ça.
 
TADAM
Vous avez préparé une délicieuse saumonade qui réjouira vos papilles. 
 
Le plus dur pour adopter cette recette, c'est de se mettre à l'aneth. Pour ma part, je ne savais pas bien quel goût ça avait. Et je repoussais par scrupule cette herbe, qui pour moi était trop connotée.
Tous les lecteurs d'Amélie Nothomb savent bien en effet que l'aneth est l'herbe préférée des héroines enfantines de Nothomb, qu'elle vante pour ses propriétés à faire vomir. C'est quelque chose qui a beaucoup d'importance dans son imaginaire, et pour moi l'aneth avait acquis un caractère un peu malsaint, l'attribut indispensable d'une allégorie de la Boulimie.
 
J'ai donc un peu cassé un mythe hier soir...

Les commentaires sont fermés.