Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 15 avril 2008

Je suis un enfant

Figurez-vous que ce matin, je me suis réveillée retransformée en enfant. Ce n'est pas une blague.

Je suis retournée soudain ce matin au temps de la rentrée des classe. Moi qui ai réussi au bout d'efforts surhumains à me coucher à heures raisonnables et à me lever à heures raisonnables depuis deux semaine, hier je tournais en rond dans tous les sens sans me dcider à aller au lit. Ce matin j'étais réveillée avant le réveil (syndrôme exclusif aux rentrées des classes), je n'ai pas eu le temps de traînouiller sur internet avant d'aller avaler mon petit déjeuner et à huit heures, alors que les magasins dorment encore, je me mettrai en route dans le petit matin gris et pluvieux, mon gros cartable sur le dos.
Tout de même, il y a quelques petites choses de changées, puisque le cartable est lourd ici non de livres, mais de mon ordinateur, et que jamais au grand jamais je ne me suis levée ans ma tende enfance avec l'angoisse d'un mémoire de 50 pages à écrire en boche dans les prochains mois dans le ventre.

Ce matin, c'est la rentrée des classes, et le temps est automnal, comme par un fait exprès.
En pataugeant dans les flaques d'eau (pas les feuilles mortes, faut pas exagérer), je trépignerai d'impatience de savoir qui sera mon prochain professeur.
Mais à la nervosité joyeuse de la rentrée ne se mèlera pas comme autrefois l'espoir de me retrouver avec ma meilleure copine ou la curiosité amusée de détailler les visages autour de moi pour me demander qui dans cette classe sera celle qui deviendra mon "inséparable", qui seront celles avec qui j'irai gratter en vitesse les réponses des devoirs que nous n'auront pas fait, qui sera celui cette année qui me tirera les cheveux. Malheureusement, ça c'est fini, passé, out. Dans le monde de la fac, personne ne se tire les cheveux et tout le monde se contrefout de se faire une meilleure pote. De toutes façons à quoi bon ? Nous n'avons à nous supporter qu'une heure et dem par semaine. Le prochain cours amènera de nouveaux visages.

Pourtant.
Aurais-je menti ?
Oh, dis, j'espère que tu seras là, Miss Ulm !

(Pour ceux qui viendrait sur ce site pour la première fois par le biais de la rédac dumois, une explication s'impose : je suis actuellement étudiante Erasmus à Berlin, et aujourd'hui en Allemagne commence le deuxième semestre universitaire.)

Ceci était ma rédaction faite à la va-vite ce matin sur la rédac du mois.
Tous les mois, le même jour à la même heure, des blogueur écrivent un post sur un même sujet. Allez dnc jeter un coup d'oeil aux autres rédacteurs : Laurent, Noelia, Bergere, Bertrand, JvH, Jean-Marc, Hibiscus, Anne, Julien, Joël, Chantal, Looange, Jo Ann v, William, Catie, Lelynx, Cecfrombelgium, Gally, La Nymphette, Julie70, Gazou, JulieMeunier, BlogBalso, Celine, Vladyk, Lydie, Optensia, Denis, Julie, Isabelle, Froggie, Christophe, Aurélie N et Le chat qui.