Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 avril 2008

Mosquée

Aujourd'hui, sortie avec les Pfadis.

La matinée se passera au Musée Juif.
C'est une de mes copines japonaises qui nous guidera.
(Je vous ai déjà dit que j'avais plein d'amis japonais ?)

25731870.jpg

C'est un musée assez intéressant.
Mais un musée reste un musée.

L'après-midi sera une grande première pour moi.
Visiter une mosquée.

Notre "guide" nous acceuille devant le portail. La mosquée est plutôt petite, nouvellement rénovée et peinte en blanc, bien proprette. Elle se trouve à gauche de l'allée d'entrée, et à droite un petit cimetière. Je n'ai jamais vu un cimetière qui ressemble autant à un jardin. Les pieds presque sur les tombes, il y a plusieurs hommes assis à des petites tables rondes, ils prennent le thé. Tout ce petit monde bavasse très bruyament et quelques gamins se courent après.
Au dessus du bâtiment blanc dans lequel on prépare le thé et qui prolonge la mosquée, notre guide nous désigne les quartiers réservés aux femmes. On voit les deux petits museaux de deux gamines écrasés contre la vitre et qui nous regardent en faisant des grimaces. C'est presque trop beau.
Le guide nous désigne une autre salle, où les hommes peuvent venir regarder la télé, discuter ou organiser des réunions ou des fêtes. Au dessus, se sont les sanitaires, avec un espace réservé pour les ablutions.

Nous entrons dans la mosquée. Les jeunes font tous hyper attention de se déchausser correctement et aucun d'oserais poser le moindre bout de semelle sur le tapis vert de la mosquée. Je tapis est vert, à motifs arabes (bien sûr), les murs sont décorés d'écritures arabes bleues. Et les piliers de motifs marrons.
Le vert pour la terre, le bleu pour le ciel, le marron pour la terre et ses êtres vivants.

Nous arrivons vers une heure dix, et à dix-sept exactement l'imam lance l'appel.
Les hommes, quelques enfants, notre guide, tout le monde s'éparpille dans la mosquée, assis par terre, les talons sous les fesses. S'asseoir en tailleur, ou pire, présenter ses pieds à la Mecque, serait opposer un écran à la présence de Dieu. L'imam continue de chanter pendant un bon moment.
Puis, chacun se reserre en deux ligne à l'avant de la mosquée. Epaule contre épaule, fesse contre fesse, pied contre pied. En communion avec son voisin, quel qu'il soit. Ils se tiennent debout, portent les mains à leurs oreilles et font signe de rejeter quelque chose derrière eux par dessus leurs épaules. Ce temps de prière est consacré à Dieu, et ils se défont de leur quotidien, se mettent à l'écoute. Puis tous s'agenouillent et se prosternent en même temps que l'imam qui leur fait face, dans une toge blanche (une toge qui a sûrement un autre nom, mais je l'ignore). Ils posent leur front contre la terre, prient avec tout leur corps, remerciant Dieu de sa création.
Ils se prosternent et se relèvent ainsi plusieurs fois, tout en continuant à psalmodier des versets du Coran en arabe. Il s'agit ici pourtant d'une communauté turque, mais ils savent qu'ainsi, dans le monde entier, d'autres musulmans, tournés dans la même direction qu'eux, répètent les mêmes mots qu'eux en même temps qu'eux, les mots mêmes du Coran, c'est-à-dire les mots mêmes de Dieu.
Il tournent tous en même temps la tête vers la droite, puis vers la gauche, saluant ainsi à la fois leur voisins et l'ange qui se trouve à chacun de leurs cotés. L'un tiens le compte des bonnes actions, l'autre des mauvaises, et ce sont eux qui rendront leur rapport à Dieu lors du jugement dernier.
La prière terminée, ils se dispersent à nouveau dans la salle, continuent de prier, de se lever et de se prosterner chacun à son rythme. Les plus vieux se sont assis sur des chaises pliantes (les chaises pliantes de PLN !).
Puis l'imam chante à nouveau. C'est la fin de la prière.
Pendant ce temps, les femmes ont prié également au dessus de nous, sous la coupole.

Notre guide nous rejoint et continue son explication. Il nous donne la signification des gestes que nous avons vus, nous explique l'importance de la propreté. Il nous explique les cinq piliers, les six croyances, nous parle du statut des enfants, de celui des femmes.

Nous sommes tous sortis exténués et affamés de cette journée.
Mais l'expérience a été vraiment extraordinaire.
Je n'ai pas le courage d'écrire maintenant, mais j'essayerai de faire un résumé de ce que nous a dit notre guide demain. Il nous a expliqué énormement de choses, j'ai peur d'en oublier en cours de route. Alors si vous avez des questions, posez-les, ça m'aidera peut-être à me souvenir. Ou alors je les prendrai en note pour les poser une prochaine fois.
En Israël, nous allons visiter deux mosquées.

Les commentaires sont fermés.