Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 février 2008

Comment être bouleversée d'admiration en voyant un film qu'on a déjà vu cent fois

C'est facile. Vous sorter de derrière un vieux placard poussiérieux Jason et les Argonautes.

Je peux difficilement décrire à quel point j'ai été bluffée en revoyant ce film.

La scène de combat contre l'Hydre est incroyable.

Fantastique. Le moindre détail est surinterprétable à l'infini. Regardez un peu le jeu de l'actrice. Et elle ne fait RIEN. A un moment, elle court vers la toison d'or, et on se dit qu'elle va faire quelque chose, la prendre, se faire attaquer par l'Hydre et que Jason va devoir la sauver. Mais NON, elle joue juste avec les yeux. C'est génial. Et le fils du roi encore agonisant. Et Jason qui prends la toison d'or alors que l'Hydre est derrière lui. Et puis, y'a pas, en ce temps là on savait jouer à la pâte à modeler.

Le dialogue qui s'engage sur les rapports entre les dieux et les hommes dans les premières scènes du film est plus intelligent qu'il en a l'air.

Et les personnages sont profonds dans leur stéréotypie.

La scène de combat la plus mythique : le combat contre les fils de l'Hydre.

Les commentaires sont fermés.