Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 janvier 2008

Ich bin Frankreich

Une fois n'est pas coutume, mercredi matin je me trouvais à la bibliothèque dans la section de philologie française, et une fille à côté de moi a sorti son ordi pour travailler à son Hausarbeit sur Mme Bovary. Son fond d'écran représentait une Tour Eiffel illuminée sur fond de coucher de soleil.

0986ab0143968ef51fac4b116561fa32.jpg

Moi même je me suis presque prise à rêver. 

Ou est-il ce Paris qui m'a échappé ?
Durant mon année à Paris je n'ai jamais vu ce Paris disponible au monde entier en fond d'écran.
J'ai peur que ce soit ce Paris-là que Stevan aurait voulu voir.
Et moi je lui ai montré mon Paris, qui n'avait rien à voir.

Loin de moi de vouloir crier à l'imposture. Aussi étrange que cela puisse paraître, je connais ce Paris. Il est dans tous les pays où j'ai été.

Moi je suis la Française. Et la Française veut toujours plus ou moins dire la Parisienne (même les fédéralistes allemands sont aussi jacobinistes que nous sur ce point). Voire même plus. Je suis Paris.
A vrai dire, depuis le jour où j'ai compris que j'étais Paris, mon comportement a un peu changé. Puisque je suis Paris, je joue le jeu. C'est un jeu très amusant. A vrai dire tellement amusant qu'on peut bien y jouer toute seule. Même si un vis-à-vis battant des mains devant votre accent français (l'accent français est toujours sexy, dans toutes les langues) est toujours le bienvenu.

Me voilà donc. Je suis Paris.
Une des nombreuses choses font de moi... moi.


Attention Winnie, y'a des bébés...

Commentaires

C'est quoi la différence entre une parisienne et une française?

Écrit par : Manon | samedi, 19 janvier 2008

Au début je n'ai pas compris la question. Logique de provinciale, sûrement (comment ça elle voit pas la différence entre "française" et "parisienne" ?).
Alors certe, être parisienne, c'est être française. Mais l'inverse ne marche pas...
Or justement, ayant passé seulement une année dans ma vie à Paris (et encore, en banlieue), ça ne me viendrait pas à l'idée de dire "je suis parisienne".
La question que je redoute à chaque fois que je rencontre quelqu'un, c'est le tout con "Française ? Et tu viens d'où en France ?". Parce que là je ne sais jamais quoi dire. J'ai pris l'habitude de dire "Toulouse". Mais dans le fond, je me sens plus auvergnate que toulousaine. Mais allez dire "je viens d'Auvergne" à un berlinois... "D'où ça ?". Et puis c'est perdre un gros capital sympathie que la réponse "j'ai étudié à Paris" apporte instantanément. "Ah, Paris..."

Écrit par : Lodi | samedi, 19 janvier 2008

Merci de m'avoir prévenue ^^

Voilà sinon de toute évidence, je ne vis pas du tout le même Paris que toi parce que je le croise tout le temps moi ce Paris. Mais j'ai aussi cours dans un de ses plus grands monuments, ça aide à faire partie de la légende.

Cela dit ton analyse est très juste, dès que nous sommes à l'étranger, nous "sommes" la France. Mais je ne vois pas pourquoi tu n'aurais pas le droit d'enseigner l'existence de l'Auvergne à tous les gens que tu croises, je le fais bien avec Toulouse moi ! Tim lui-même en parle à tout le monde maintenant, nous l'avons contaminé avec notre chauvinisme XD

(et si je puis me permettre, Lodi tu devrais éditer le commentaire de Manon et enlever le lien du site qu'elle a mis, ça fait un peu désordre...)

Écrit par : Winnie | lundi, 21 janvier 2008

Et oui, pas encore le réflexe de cliquer sur tous les liens qui se présentent... ^^ J'avais même pas vu, merci Winnie.

Écrit par : Lodi | lundi, 21 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.