Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 novembre 2007

Je suis outrée (et on est que le 1er novembre)

101ème et dernier épisode de Mila Superstar aujourd'hui. Que vais-je regarder maintenant ?
Je pense que je vais opter pour Cardcaptor Sakura, à moins que je me repasse un peu de Jeanne et Serge (très tentant ça, tiens...).

A côté de cette question métaphysique se pose également ce problème crucial :
Demain on est le 2 novembre.
Or, qui dit 2 novembre, dit fermeture des inscriptions pédagogiques. Et je ne suis toujours pas inscrite.
Pourtant oui, ma coordinatrice pédagogique (même si l'UFR de Langue Française et l'UFR de Germanistique continuent à se disputer pour savoir qui doit s'occuper de mon "cas"), ma potentielle coordinatrice pédagogique donc, a fini par me répondre un "faites ce que vous voulez moi je m'en fous, votre proposition me conviens très bien".
(Je sais pas pourquoi, mais je le sens mal...)
Seulement lorsque j'ai voulu m'inscrire par internet (oui, c'est tout par internet ici, même les polycopiés, ça épargne de l'encre... à l'établissement ^^) impossible, j'avais plein de modules qui s'affichaient, et moi je suis hors module, ça pouvait pas marcher.
Je suis donc allée au bureau Erasmus (la petite cabane au fond des bois) où on m'a dit qu'en master j'avais pas besoin d'inscription par internet, non, non, j'ai qu'à aller aux cours, dire aux profs que je suis là et voir avec eux comment ils me donnent une note pour avoir ces fameux mystérieux "Schein".
Donc il n'y a marqué nulle part à quels cours je vais, quels sont mes ECTS ici et ceux à Paris IV, personne ne peux donc vérifier que je peux faire ce que je fais (et comme ma coordinatrice a l'air vachement au courant, ça rassure).
(Je sais pas pourquoi, mais je le sens mal...)

Mais surtout pas de panique, il me reste encore 24h pour essayer d'avoir un interlocuteur clair et compétent.

Je suis par ailleurs tout simplement outrée...
Aujourd'hui, cours de version, et il s'agissait de traduire une phrase allemande toute bête, qui donnait un truc du genre "Pierre ne bouge pas".
Souhaitant faire ma maline (car j'essaye de rivaliser en cuistrerie avec Miss Ulm, l'Erasmus française en deuxième année d'Ecole Normale qui étale sa confiture en reprenant des pauvres élèves allemands lorsqu'ils font une phrase française), je propose une traduction alternative "Pierre ne fait pas mine de bouger."
Grimace des élèves autour de moi (je précise que les 3/4 de ma classe de traduction sont des français en Erasmus comme moi).
La prof me rétorque que, voyons voir, non, quelque chose cloche dans ma phrase (hochement affirmatif de Miss Ulm), la négation sans doute (Miss Ulm acquiesse, oui, c'est ça, la négation, tout à fait), oui, ça pose problème, on dirait plutôt en français "Pierre fit mine DE NE PAS bouger" (ah ben oui, Miss Ulm l'avait justement sur le bout de la langue), voilà, c'est ça la construction. Et ça ne va pas, parce que ça veut dire que Pierre a fait semblant de ne pas bouger, ce n'est pas du tout ça.
Hochement de tête affirmatif des élèves autour de moi.
Voui voui, madame, oh que vous avez raison madame.
Et délaissons cette pauvre solution alternative totalement hors de propos.

Mais je proteste...
Parce que bon, soit je deviens tarée et il est temps que je revienne d'urgence en France réapprendre le français, soit "faire mine de faire qqch" et "ne pas faire mine de faire qqch", ça n'a rien à voir (si ce n'est le mot "mine" bien sûr) !
Pitié, soutenez-moi, ô vous fidèles et compatissants lecteurs !

Commentaires

Ah oui au fait concernant tes inscriptions en France... normalement j'ai un pote qui les termine en L3 à Malesherbes aujourd'hui... je me suis rendue compte lundi que le monsieur d'allemand qui m'avait rempli ta feuille de master avait légèrement oublié de t'inscrire en UE de langue... du coup j'ai réussi à le faire marquer ces UE là sur la feuille (oui parce que normalement selon ce même monsieur tu n'as pas le droit de t'inscrire en langue allemande si tu as des options d'allemand et que tu fais un mémoire de linguistique allemande) mais je n'ai pas eu le temps de courir à la Sorbonne mercredi pour rendre ladite feuille en langue française. J'irais lundi, j'espère que ça ne posera pas de problème, de toute façon sinon je leur pète un scandale. (j'ai un pote qui s'est inscrit en décembre pédagogiquement en tapant un scandale, je sais que ça marche)

Écrit par : Winnie | vendredi, 02 novembre 2007

Je suis à mon plus grand désespoir d'accord avec ta prof (et Miss Ulm)... l'utilisation de la forme négative avec "faire mine de" me paraît bizarre.

Écrit par : Winnie | vendredi, 02 novembre 2007

Bon j'ai eu un coup de fil de mon pote, c'est bon tu es bien inscrite en L3... ou presque parce qu'il faut que tu leur envoies des papiers, je t'explique tout dans un mail très rapidement ;)

Je me bagarre lundi pour ton M1 !

Écrit par : Winnie | vendredi, 02 novembre 2007

Et oui, c'est terrible, mais c'est ce que tout le monde me dit... Je dois vraiment réapprendre le français.
Mais NON je ne rentrerai pas en Franceuh....

Écrit par : Lodi | vendredi, 02 novembre 2007

Le Grand Dictionnaire Larousse Encyclopédique cite :
Faire mine de + inf., faire semblant de, paraître : il faisait mine de ne pas comprendre.
Je note qu'il ne donne aucun exemple à la forme négative.
Il ne dit pas non plus que la forme négative est impossible...
A suivre...
Maman

Écrit par : LAROUSSE | samedi, 03 novembre 2007

Bon, ben je vais mettre tout le monde d'accord, je pense que vous avez tous tort ! Na !! ^_^

Dans "faire mine de", il y a une idée de tromperie, de faire semblant, de donner volontairement l'impression de qqch.
"Donner volontairement l'impression de ne pas bouger", c'est envisageable si Pierre est vraiment une tête de cochon, mais je ne pense pas que ça corresponde au contexte.
Mais "Pierre ne fit pas mine de bouger", signifie "Pierre ne fit pas comme si il bougeait" ... ça fait vraiment bizarre comme phrase, et je comprends que ta prof et tes collègues aient tiqué la dessus.

En fait, le problème vient du fait que "bouger" est un verbe concret. On voit bien si quelqu'un bouge ou pas. Du coup, chercher à donner l'impression de bouger ou de ne pas bouger est bizarre. En utilisant un verbe abstrait, je trouve que les phrases deviennent plus claires : "Pierre fit mine de ne pas vouloir bouger" est différent de "Pierre ne fit pas mine de vouloir bouger". Dans un cas, il donne l'impression de quelqu'un qui ne veut pas bouger. Dans l'autre on ne le voit pas bouger mais on ne sait pas trop ce qu'il pense ...

Selon le contexte, peut-être qu'une autre expression aurait été plus judicieuse. Quelque chose du genre : Pierre ne prit pas la peine de bouger.

Sinon, un dictionnaire en ligne ( http://www.webtranslate.de/cgi-bin/owDFc.cgi?l=0&dt=tun&en=faire&pair=1 ) traduit "keine/keinerlei/nicht die geringsten Anstalten machen, etw. zu tun" par "ne pas faire mine de f qc". Est-ce que ça te donne raison ? ^_^

Raccoon.

PS : bon courage pour tes inscriptions ! Si tu as besoin de quelqu'un sur Paris pour t'aider (par exemple, pour aller plastiquer le bureau de l'administration), n'hésite pas à demander !

Écrit par : Raccoon | lundi, 05 novembre 2007

Le Vénérable Littré (éditions 1863-1877) dit que "Faire mine de quelque chose c'est paraître dans l'intention de la faire".
Les citations qui illustrent cette définition sont de Montaigne, Mme de Sévigné, Bossuet, Boileau...

Aucun de ces illustres littérateurs ne vient à ton secours. A croire que personne -jusqu'au 19ème siècle inclus- n'a utilisé l'expression à la forme négative.

Rassure-toi, je ne renonce pas.
A suivre...
Maman

Écrit par : LITTRE | lundi, 05 novembre 2007

Pour moi, dans "ne pas faire mine de faire quelque chose", il n'y avait pas la moindre petite notion de chercher à tromper ou de faire semblant. Je pensais que c'était juste un synonyme complet de "ne pas faire quelque chose", qui renforçait encore un peu.
Il semblerait que j'ai rêvé...

Quoique...

Ce que dit Raccoon me semble excessivement intéressant en fait !
Si on en croit en effet mon dico d'allemand, "keinerlei Anstalten machen" veut dire "ne pas faire mine de" (hey, vous trouvez pas ça étrange, si cette expression n'existe pas, que le dico ne la mentionne QUE à la forme négative ?).
Or, dans "Anstalten", il y a une idée d'anticipation, de se préparer à.
Alors est-ce que "ne pas faire mine de faire quelque chose" ne voudrait pas dire que l'on n'esquisse pas le moindre geste pour entamer l'action ?...
Ah, ah...

Je ne m'avoue pas vaincue.

Écrit par : Lodi | mardi, 06 novembre 2007

INSCRIPTION TERMINEE ^^
Et je n'ai même pas eu besoin de me mettre en colère. Par contre elles n'ont pas bien compris certaines options donc j'espère que tu passeras bien les bonnes en septembre ^^'

Je t'envoie le détail par mail dès que je trouve 5 minutes.

Écrit par : Winnie | mercredi, 07 novembre 2007

Selon le Robert, "Faire mine de" signifie "paraître disposé à" et par extension "faire semblant de".

Suit une citation : un extrait de l'Etranger de Camus.
"Nous avancions d'un pas égal vers les Arabes. Quand nous avons été à quelques pas les uns des autres, les Arabes se sont arrêtés. Masson et moi nous avons ralenti notre pas. Raymond est allé tout droit vers son type. J'ai mal entendu ce qu'il lui a dit, mais l'autre a fait mine de lui donner un coup de tête...

Et voilà ! Camus non plus ! J'ai beau chercher, j'en arrive sérieusement à douter, de la forme négative.
Maman

PS - Aïe ma fille, même les pieds-noirs ils disent pas ça ! Qu'est-ce que tia ? On t'a jamais appris à parler le français de France dans ta famille ou quoi ?

Écrit par : ROBERT | jeudi, 08 novembre 2007

Tiens, c'est intéressant comme expression, "paraître disposé à". Elle se met très bien à la forme négative et donne entièrement raison à Lodi : Pierre ne paraît pas disposé à bouger. C'est parfaitement français et exactement ce que l'on veut dire.

Sinon, pour trouver des références, maintenant, il existe Internet. C'est beaucoup plus efficace que de relire les milliers de livres de la bilbliothèque du coin !! ^_^

GoogleBooks trouve plus de 350 ouvrages contenant l'expression "ne fit/fait pas mine de". http://books.google.fr/books?lr=&spell=1&q=%22ne+fit+pas+mine+de%22&btnG=Chercher+des+livres
Et même 20 avec l'expression complète : "ne fit/fait pas mine de bouger".

WikiSource renvoie deux livres (c'est sûr c'est moins que Google Books, mais au moins, on peut lire les textes en entier) http://fr.wikisource.org/wiki/Special:Search?search=%22ne+fit+pas+mine+de%22

Je ne sais pas si les auteurs (ou traducteurs) renvoyés font référence en matière de langue française, mais il y a sûrement des gens très bien dans le lot.

Bref, ça me fait mal de le reconnaître, mais je finis par croire que Lodi a raison ... ^_^

Après, si vous voulez l'avis d'experts en langue, vous pouvez toujours envoyer un mail à l'académie française (il paraît que ça marche, demandez à Yoda !) ou poster un message sur FLLF http://groups.google.com/group/fr.lettres.langue.francaise/topics

Écrit par : Raccoon | jeudi, 08 novembre 2007

Les commentaires sont fermés.