Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 27 août 2007

Dani Piva, jours 2 et 3 (week-end)

Ce samedi, c'est pas que Zrenjanin nous ennuie, mais...

Dans un petit village de 300 habitants a mi-chemin entre Zrenjanin et Vrsac, les 24 et 25 aout, on a installe le "Rock Village", ou si vous preferez, le Marathon du rock.
Pendant deux jours, a partir de 19h et jusqu'a 3h du matin, des groupes rock se relayent pour maintenir leur public dechaine en transe perpetuelle.

Qui dit rock, dit plein de metaleux en T-shirt noirs en perspective.
Bien evidement, Lazar est de la partie. Avec un beau T-shirt noir avec un squelette sur une mobilette.

Je ne tiens plus en place depuis que je suis arrivee et que Stevan m'a annonce le programme : mes amis, y'a les Van Gogh ce soir !!! Faut pas les rater, hein, faut surtout pas les rater, on part quand, dis, on part quand ?!?

On a eu un peu peur quand la cousine de Stevan decide soudain de venir samedi au lieu de dimanche. J'espere qu'on va pas arriver trop tard, on ne pourra partir qu'a 20h au plus tot. Stevan telephone a l'organisation. "Les Van Gogh ? A 1h45..."
Ah ben oui, alors, ca va, on aura le temps...

Stevan est retombe a nouveau malade, le rhume du siecle. On se ballade un peu, le temps d'apercevoir les Flamingosi sur la place de l'eglise (mais si, rappelez-vous, les chanteurs de l'eurosong de 2006 dont je vous rebats les oreilles). Et a 21h, on pars de Zrenjanin. Lazar est la, avec un copain, Goran, un habitue des bars de Zrenjanin ou on passe de la musique rock. C'est comme ca qu'il connait Lazar et Stevan, dont il me fait la louange pendant des heures. Comme si j'avais besoin d'etre convaincue.
A la fin de la soiree il finira par me poser la question qui lui brule les levres, celle que tout les gens en Serbie me posent immanquablement : "Y'a beaucoup de noirs en France ?" Le noir, cet animal etrange, et so exotique. Enfin bref, passons.

Nous arrivons juste a temps pour... mais quelle est cette musique enchanteresse qui parvient jusqu'a mes oreilles ?
Le groupe "A tribute to AC-DC" vient juste d'entrer en scene. Aucun d'entre nous n'aurait voulu le rater. Les dieux du heavy metal, incarne par un tres bon groupe, qui fait de tres bonnes reprises, fideles le plus possible aux originaux. En concert, ca rends vraiment, mais alors vraiment super bien.
8d9b8e362fc686769a1f1ff295d5a2d2.jpg

Allez, pour se faire plaisir...


 
 
C'est au tour d'Alogia d'entrer en scene. D'apres Lazar et Goran, c'est le meilleur groupe serbe heavy metal du moment. Tous les deux sont venus surtout pour ce groupe.
Avec Stevan, nous les laissons profiter de leur spectacle, pendant que nous allons nous gaver de petits biscuits dans la voiture.
cfdaa00c6ee334266e89a871a1f404c4.jpg


Nous revenons pour le groupe suivant : Irina i Storm. Ladite Irina est une nouvelle chanteuse rock. Elle a fait deja un ou deux album avec son groupe, les Storm, mais elle ne chantera qu'une de ses chansons avant de faire une serie de reprises. Les garcons ont dans l'ensemble bien aime. Je suis tres mitigee, personnellement je trouve qu'Irina etait un peu trop occupee par sa longue chevelure rousse, par son joli tatouage en haut des fesses, par sa voix suave qui commencait a derailler a la fin du concert et par son beau guitariste au grand sourire pour vraiment se donner a fond dans ce qu'elle chantait. Meme si ma foi, un "Welcome to the jugle" ca ne se refuse pas.
D'ailleurs, tiens, un petit "Welcome to the jungle" ? Allez, ca ne se refuse pas...


 
 
Bon, c'est pas tout ca mais... oh, que vois je ? mais c'est que j'apercois un crane herisse de cheveux blonds...
Je trepigne d'impatience. Ils faudra bien dix minutes encore pour faire les reglages (les Van Gogh apparement ne travaillent pas avec le matos des autres). Stevan et Lazar sont moins enthousiastes que moi, c'est qu'ils ont vu Van Gogh en concert je-ne-sais-ou samedi dernier justement. "Regarde, regarde, c'est eux ! - Mais oui, mais oui, c'est merveilleux."
Soudain monte dans les airs les notes de la 9eme de Beethoven...

La foule des spectateur a double d'un seul coup, des tas de jeunes filles hysteriques se pressent contre l'estrade pour essayer de toucher un bout de pied du chanteur ou du guitariste.
d247f64765e8d3ffccce4a025e83fba5.jpg

2fab276be0bc31ead483448f8e3d8513.jpg

Personnellement, j'ai un petit tout petit petit faible pour le guitariste... (ci-dessus) Meme si il est encore mieux dans son costume de squelette (cf : carnet de voyage, 1er concert de Van Gogh).
371336938d6d238d578ec67de5607b16.jpg

"T'es vraiment une fille, hein..." Bon, d'accord, c'est vrai.
1040f7c378c36f52ead6eefa3b9f6fdb.jpg

Il faut avouer que, ou qu'ils se produisent, les Van Gogh sont surs de leur succes, et ils en rajoutent un petit peu. Mais c'est tellement bien ! Seul regret : qu'ils aient repris autant de morceaux lents.
Bien evidement et comme il se doit, c'est la chanson "neko te ima nocas" qui cloture le concert.
Et pour finir sur ce concert merveilleux, une petite photo que j'adore :
2e55450fefb6c88f755824936706b895.jpg


Il est 3h du mat' et on s'attaque a quatre au dernier paquet de gateaux. Je creve de faim. Sur la route du retour, les deux a l'arriere se sont endormis, et avec Stevan on va s'acheter de quoi grignoter tout en continuant notre route au son du nouvel auto-radio de Stevan.
Le temps qu'on arrive a Zrenjanin, qu'on decharge les deux endormis dans leurs maisons respectives, et entre temps le soleil s'est leve.
Stevan m'emmene au bord du grand lac. C'est le rendez-vous des jeunes a Zrenjanin. Le soir, lorsque tous les bars ont ferme, ils se retrouvent ici, sur la plage. Il y a un petit cabanon, avec le materiel necessaire pour assourdir le voisinage juqu'au bout de la nuit. On reste quelque minutes regarder les derniers acharnes, qui ont tous des yeux rouges et bouffis. Bon, je ne dis rien, parce qu'on doit pas etre tristes a voir non plus.
On rentre a la maison. Dodo...

Je me reveille a 15h. Stevan est leve depuis une heure. Moi qui voulait aller a la messe, c'est rate.
On mange, on regrde Indigenes, on se rendors (oui, on est tres fatigues), on mange.

Il est 21h et on va jeter un coup d'oeil a la fete de la biere.
La scene sur la place de l'eglise est demontee, mais pour le reste, la fete bats son plein.
Comme tous les soirs, nous rendons une petite visite a Jugoslav qui se morfond dans le musee desert. Il y fait son service militaire, et en ce moment il doit rester tous les soirs jusqu'a minuit. Dans deux semaines le service militaire est fini pour lui, et il ira a Belgrade ou il a trouve un super boulot. Jugoslav a finit une ecole d'electronique tres cotee, et il gagne plus de 1000 euros par mois, soit plus de dix fois plus que Dunja, et presque 5 fois le salaire de Stevan. Autant dire que pour un serbe, il est plein aux as. Et attendant, ca fait 9 mois de service qu'il ne gagne rien et qu'il s'ennuie ferme. Vivement donc pour lui que ces deux semaines soient passees, meme si je suis un peu triste qu'il s'en aille, parce que je risque de ne pas beaucoup le revoir. J'irai toute seule a l'eglise orthodoxe.

Sur la scene principale, il y a ce soir un groupe que Stevan ne connait pas, Penthouse Bend. On va y faire un tour, "juste pour voir". Du coup, on restera jusqu'aux derniers morceaux a danser, et crier "encore une, encore une !". Penthouse Bend fait des reprises de tous les grands incontournables de la scene rock serbe et internationale (surtout serbe en fait). Bien sur, ils chantent "Rodjen Los" et "Neko te ima nocas" (que de variete, n'est-ce pas ?). C'est juste pendant cette chanson que nous rencontrons un des amis qui etait a Milan. Je ne me souviens pas du tout de lui, mais ca l'amuse beucoup de voir que la petite francaise qui ne parlait pas un mot de serbe chante maintenant a plein poumon du Van Gogh. La vie reserve parfois des surprises...
Pour ma part, j'ai fait le plein, et j'ai de quoi refaire de fond en comble mon article sur la musique serbe.

Il faut bien finir par partir. D'ailleurs il est presque munuit et Stevan travaille lundi. Donc au dodo.

Les commentaires sont fermés.