Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 mars 2007

Les Fignos

Attention, la note est en cours de construction, il manque encre beaucoup de photos... 

 

Pour ceux qui ne sauraient pas ce que sont les Fignos, il faut quand même expliquer : tous les ans, quand les conscrits chez les gadzarts terminent leur usinage, ils sont baptisés par leurs anciens, puis il y a une grande fête avec plein de beaux uniformes, de beaux costumes et de belles robes. C’est ça les Fignos.

Mon frérot Olivier a lui aussi fait les Arts et Métiers à Bordeaux (il est entré il y a quatorze ans si ma mémoire est bonne). Chaque année, il retourne aux Fignos en embarquant invariablement avec lui quelques personnes de la famille. Mes cousines Sophie et Aurélie sont accros depuis des années. Moi c’était ma première fois…

Le Baptême

Le baptême se déroule directement à l’école des Arts et Métiers, c’est une petite cérémonie relativement courte, mais c’est l’instant le plus solennel et le plus important des Fignos.

medium_fignos008.jpgAprès avoir défilé en blouse, les conscrits (la nouvelle promo), au terme d’une chorégraphie très compliquée, forment au centre de la cour le sigle de l’école (ou des Fignos, je sais plus). Le commun des mortels (nous) observera le baptême depuis les fenêtres des bâtiments. Le comité des tradz (il me semble qu’ils s’appellent comme ça) font un petit discours pour rappeler l’esprit des Fignos, qu’ils refusent d’amalgamer avec les bizutages. Le but des Fignos est de créer une nouvelle promo, un lien de solidarité entre tous les membres de la génération qui vient d’entrer à l’école. Comme nous l’expliquait Olivier, cette solidarité est indispensable au fonctionnement de l’école, qui est tout entier basé sur la confiance que les élèves ont entre eux, par exemple pour payer leurs boissons au bar en libre service, ou pour le ménage, pour les travaux communs, etc.

medium_fignos013.jpgLa promo de l’année précédente, en uniforme de l’école, exécutant à son tour la même chorégraphie, vient épauler les conscrits et leur retire leur blouse. Promesse des gadzarts, chants. La nouvelle promotion est née. Les conscrits quittent la cour, en défilant en uniforme aux côtés de la promo précédente et des anciens (la promo qui est entrée à l’école 25ans auparavant et qui prend part à la cérémonie). Ils laissent derrière eux leurs blouses.medium_fignos0052.2.jpg

Le Before

Après le baptême, Sophie et moi quittons Olivier pour rejoindre Aurélie. Nous allons toutes les trois chez Sophie avant la soirée pour cette étape cruciale de la journée : nous préparer ! « Trois filles et un seul fer à friser » La formule est de Sophie et résume bien la situation…

C’est Aurélie qui ouvre les hostilités. Le problème épineux se pose alors : va-t-elle mettre la robe noire ou la robe noire ? Le choix est cornélien, la décision difficile. Les avis divergent, le débat fait rage. Finalement, la robe noire est votée à l’unanimité.

medium_fignos015.jpg

 

Je suis la deuxième à m’habiller : maudites soient ces Flam’s, je suis sûre que c’est à cause d’elles que j’ai grossi, je suis laide à faire peur, quelle honte ! Mais j’ai trouvé le truc pour ne pas qu’on voie que j’ai un gros ventre (non, c’est un secret, je le dirait pas).

medium_fignos022.jpg

Ce qui est super avec Aurélie c’est qu’elle déborde d’imagination et qu’elle a un sac magique qui lui permet de faire face à toutes les situations. Alors lorsqu’elle casse quelque chose, elle trouve tout de suite une idée pour le réparer. Et hop, ni vu ni connu !

medium_X003.jpg

(Maman, tu sais où je peux trouver de quoi réparer ça ?)

 

C’est au tour de Sophie de se transformer en reine du bal. A leur tour surgissent de grands questionnements métaphysiques : comment fermer le bolero, cacher les bretelles, faut-il rajouter un bijou, ou changer de bolero, et que vient faire ce bouton qui n’a pas été invité ? Nous sommes heureusement des superwomen qui viennent à bout de toutes les difficultés.

medium_Fignos030.2.jpg

 

Puis vient l’interminable séance de lissage des cheveux menée d’une main de maître par Aurélie.

medium_fignos024.jpg

 

Et finalement la séance de maquillage. C’est encore Aurélie qui sera chargée du mien.

 

Enfin nous sommes prêtes, en retard et excités comme des puces, nous pouvons nous mettre en route. Nous enfilons nos grosses godasses (Sophie ne voulait pas avoir à faire tout le trajet en talon), nos pantalons ou nos gilets de grand-mère (c’est qu’il fait froid aussi) et nous sortons… sous la pluie. Adieu coiffures sophistiquées et fond de teint !

Après bien des péripéties à travers Bordeaux, et après avoir fait une pause non loin pour enlever nos pantalons et mettre nos chaussures, nous pouvons pénétrer triomphalement dans le bâtiment, en déesses rayonnantes et magnifiques, les cheveux dégoulinants et prêtes à affronter une horde d’admirateurs en uniforme.

Les Fignos

Plusieurs ambiances pour des danses endiablées. Nous avons vite jeté notre dévolu sur la salle « rock ». Plus tard dans la cave, rites cabalistiques et champagne à volonté (non, je n’en ai pas bu : mon rôle consistait à remplir mon verre à chaque tournée afin que Sophie et Aurélie puisse se partager une coupe supplémentaire en attendant la tournée suivante).

Photos en vrac :

medium_fignos064.jpg
medium_fignos086.jpg
medium_fignos065.jpg
medium_fignos051.jpg
medium_Fignos085.jpg
medium_fignos089bis.jpg

 

L’After

6h du matin. Trois loques en grosses godasses et gilets de grand-mère se traînent à travers les rues de Bordeaux, rejoignent l’appartement et s’effondrent sur leur matelas.

Quatre heures plus tard, deux loques s’arrachent tant bien que mal au sommeil pour se diriger comme des zombis vers l’arrêt de bus. Là, elles prennent conscience que le réveil n’avait pas été réglé à l’heure d’été. Elodie vient de rater son premier train.

Midi. Les trois loques, un peu plus éveillées, vont se taper le petit dèj’ du siècle. Elodie vient de découvrir la pâte à tartiner au chocolat.

medium_fignos0952.jpg

15h. Aurélie, contre toute attente, a réussi à attraper son train et va passer le reste de sa journée à copier des tableaux. Les deux autres retournent à l’appartement. La loque va se mettre au travail sans faute, s’effondre finalement sur le matelas et dors.

19h. La loque est réveillée par Sophie, reprend ses affaires, et attrape son bus. Arrivée à la gare, elle prend un billet pour 21h48 et lit tranquillement en attendant. Une heure plus tard, la loque prend conscience que son billet est à destination de Toulouse et non pas de Paris, et que le dernier train pour Paris est parti depuis longtemps maintenant. Elodie vient de rater son deuxième train.

Retour à nouveau à l’appartement, douche (ouf, la loque ne fera plus peur aux gens dans la rue maintenant).

6h30. Reveil, la loque se prépare, et Sophie l’accompagne jusqu’à la porte d’entrée. « Bon ben… à ce soir ! ». La loque prend son bus, et même son train.

Un peu plus tard une voix tire la loque de son sommeil « En raison d’un incendie d’origine inconnue dans le train précédant, nous sommes immobilisés en gare de Poitiers pour une durée indéterminée ». Elodie va ainsi rater son premier cours de la journée…

Mais bon, vous n’allez pas me dire que j’aurais dû prendre le train précédent pour ne pas être en retard !

 

 

PS : les Fignos vus par ma cousine Sophie :

http://quandlechat.hautetfort.com/archive/2007/03/25/les-trad-s-mourront-quand-mourront-les-gadzarts.html

Commentaires

Salut cousine,
tu es arrivée à quelle heure finalement ?
Sympa ton collier !
Tu as eu une rose !!!!

Écrit par : elise | mardi, 27 mars 2007

J'ai autant ri que pour l'article des Fignos écrit par Sophie ... vous êtes d'excellentes reporters !! On en redemande, nous qui passons nos WK à ne rien faire, dans nos canapés à récupérer Emma d'une main (parce qu'elle ne sait TOUJOURS pas marcher et qu'elle croit qu'elle sait !), et à préparer les pots de peinture d'une autre main pour une Sarah-artiste-en-herbe...

Écrit par : Ingrid | mardi, 27 mars 2007

EXCELLENT ^^ Je crois que nos articles se complètent bien !!!

Et promis je te mets les photos en ligne le plus vite possible !

(oui je commente ton blog alors que je suis à côté de toi mais on est internet-addict ou on ne l'est pas :p)

Écrit par : Winnie | mercredi, 28 mars 2007

Les commentaires sont fermés.