Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 23 mars 2007

La Sainte Léa

Hier, la sainte Léa, soirée de folie : Elodie sort de sa chambre et part affronter le vaste monde.

medium_WalkingWelcomeBis.jpg Pour mémoire j'ai rencontré cet hiver à Zagreb ce charmant jeune homme, Mathieu, dont la caractéristique principale est de rigoler à longueur de journée.

Il n'y a qu'à une seule occasion que Mathieu devient sérieux (je me comprends : ce que l'on peut appeler "sérieux" chez lui), c'est quand il commence à vous parler de Léa. Parce qu'à partir de ce moment là, on tombe carrément dans le passionnel. Oreilles sensibles s'abstenir !!! Je veux dire pauvres oreilles de non-commercial s'abstenir. Parce que Mathieu, son truc c'est l'import-export (tout de suite, vous m'avouerez que c'est moins romantique), et sa grande oeuvre, c'est sa toute nouvelle société : Léa Dao.

De ses origines vietnamiennes, Mathieu a gardé une mère qui a des contacts avec cinquante mille personnes au Vietnam (et un peu en Corée si j'ai bien compris), dont un prètre qui a décidé Mathieu à se lancer dans la grande aventure de créer sa propre entreprise. Son grand projet est en effet d'acheter des produits (de beauté et de bien-être) à ses fournisseurs au Vietnam, tout comme le faisait son ancienne boîte. Mais au lieu d'empâqueter le tout dans des usines, il confiera l'empâquetage aux habitants de la paroisse dont s'occupe le prètre en question, afin que ceux-ci puisse bénéficier d'un revenu gagné par leur travail. Il a également des miliers d'autres projets pour le futur, mais là ça devient trop technique pour moi.

Après avoir passé des mois et des mois à faire des calculs improbables et à imprimer des dossiers bondés de graphiques dans sa chambre tapissée d'écrans d'ordinateurs (oui, trois écrans pour un ordinateur, me demandez pas pourquoi, c'est le l'ésotérisme d'épicier* tout ça), le bébé a enfin vu le jour, et la petite Léa Dao est âgée aujourd'hui de cinq jours (l'heureux évènement était le 18 mars). Actuellement, Mathieu se dépètre tant bien que mal avec le site internet, dont l'adresse n'est pas encore créée mais qui bénéficiera d'un paiement en ligne sécurisé (apparement c'est très long à mettre en fonction). En définitive, d'ici une ou deux semaines, je pourrai vous communiquer l'adresse. Dans un premier temps, Léa Dao fera exclusivement dans le thé.

Et donc voilà pourquoi hier, le jour de la sainte Léa et quelques jours après la naissance du joli bébé Mathieu m'avais proposé de venir fêter l'évènement avec ses amis. C'était bien la première fois depuis le camp scout il y a deux ans que je me retrouvais la seule fille au milieu d'un groupe. Non seulement j'étais entourée de garçons, mais en plus de vrais garçons qui mangent comme des goinfres et ont une exécrable influence sur moi. Si vous rajouterez à cela que les Flam's étaient à volonté, vous pourrez imaginez l'horrible entorse faite hier à mon régime... Heureusement que je n'en fais pas d'ailleurs, sinon je n'aurais pas fermé l'oeil de la nuit.

* ah, et puis "épicier", c'est du jargon de prépa, c'est comme ça qu'on appelle les options commerce. 

Les commentaires sont fermés.