Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 mars 2007

Keine Perestroïka

Hier soir j'ai passé la soirée avec ma binôme préférée, Lisa, et je profite de cet article pour lui rendre un grand hommage.

En plus de licence 3 d'allemand, elle est en prépa journalisme (parce que c'est ça son grand rêve : devenir journaliste) et prépare en même temps les concours de Sciences Po. Avec un programme pareil, elle passe des nuits de 3h de sommeil à rêver de son activité principale : faire des fiches à partir des articles de journaux (elle en ingurgite deux par jour et en lit jusqu'à la plus petite colonne).

C'est grâce à elle notamment que je sais que la mode de cet été sera aux strings pour les pieds (tongs version chaussettes), que l'on vient d'inventer le burkini (maillot de bain pour femmes islamistes), que les habitants d'un village serbes ont érigé une statue au grand Rocky pour qu'il les protège du mal, mais également tous les moindres détails sur ce qui se passe au Darfour et les derniers potins de la campagne présidentielle.

Et malgré cela elle a prit sur sa soirée d'hier pour travailler avec moi sur notre exposé d'Histoire qui concerne la période de la Pérestroïka en Allemagne de l'Ouset, sans jamais perdre patience devant ma lenteur à construire mes phrases en allemand, et m'a même concocté tout spécialement un bon petit dîner, avec poulet aux pommes-curry et fraises de saisons. 

Je vous donnerai de ses nouvelles prochainement, car elle va publier dans Libération quelques articles pour rendre compte du stage d'une semaine qu'elle y a fait le mois dernier. Une petite demoiselle à suivre donc...

Les commentaires sont fermés.